A quoi sert un pilote automatique de voilier ?

A quoi sert un pilote automatique de voilier ?

voilier avec pilote automatique

Vous avez entendu parler de pilote automatique pour bateau et vous demandez comment cela fonctionne et quelle est son utilité ? Découvrez son fonctionnement, quelles sont les commandes automatiques, comment navigue-t-on avec ce dispositif ?

Qu’appelle-t-on un pilote automatique de bateau ?

Sur un bateau, on peut tout à fait mettre en place un système de pilote automatique. En fait, le dispositif va permettre au voilier de maintenir le cap selon les données qu’on aura préalablement entrées dans l’appareil. Ces données vont s’adapter en fonction des conditions météorologiques mais aussi selon la navigation.

Le pilote automatique de bateau peut être utilisé sur tous types de bateaux qui disposent d’un cockpit. Le pilote automatique va avoir une action directe sur le gouvernail du bateau. Ce dernier va donc se mettre en mouvement en répondant à une consigne donnée et en ajustant la manœuvre selon l’angle réel.

Quelle différence entre pilote automatique et régulateur d’allure ?

Un pilote électrique va se servir de l’énergie sur les batteries du bord. A l’inverse, le régulateur d’allure n’est autre qu’un dispositif de pilotage purement mécanique, il n’y a donc aucun automatisme. Le régulateur va puiser l’énergie en provenance du vent, et cela va indirectement permettre le déplacement de la pale dans l’eau.

Quel est le fonctionnement d’un pilote automatique de bateau ?

Le pilote électronique reçoit ses informations du cap magnétique, ce qui est toujours le cas sur les pilotes modernes par un fluxgate. Les bateaux de plus grandes tailles utilisent eux ce qu’on appelle un gyroscope.

On compare souvent le cap instantané au cap réglé. En réalité, l’écart de cap va est manipulé par le calculateur, et s’adapte en fonction des différents réglages  : gain, sensibilité, temps de réponse…. L’écart dépend alors de l’angle de barre et de l’état de la mer qui sont eux-mêmes analysés en fonction de l’historique des réponses aux consignes.

En bref : un pilote automatique de bateau fonctionne grâce à une suite de commandes qui sont transmises à la barre. 2 moyens principaux sont donc employés :

  • l’hydraulique
  • ou le moteur électrique.

Lisez aussi : à quoi sert un panneau solaire bateau ?

Comment est née le pilotage automatique ?

C’est dès la Première Guerre Mondiale qu’on voit apparaître le dispositif de pilote automatique. A l’époque, ils avaient modifié un compas de passerelle en fixant sur le pourtour de la grande rose un ergot.

Le verre supérieur était percé pour qu’un contact fixe et un contact mobile en fils d’or y soient fixés. L’écartement des contacts était ainsi réglable via un système de bras molette. Le fût du compas permet de tourner.

Ainsi, le bateau était stable en cap, le compas étant tourné pour que l’ergot soit à mi-chemin des contacts. Lorsque le bateau dévie, un ergot fait contact et un des deux relais de télégraphe est actionné pour régler la sensibilité. Cela va alors permettre de commande le moteur électrique de barre.

Par la suite, un système de type métronome a été rajouté pour offrir un meilleur dosage des petits coups de moteur de barre et diminuer ainsi les éventuels lacets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.