jeudi, 18 avril 2019
A+ R A-

Dongfeng conforte son avance dans le détroit de Malacca l'une des voie maritime les plus fréquentée du monde.

"Le passage (...) s'annonce périlleux", a indiqué Yann Riou, reporter embarqué titulaire à bord de Dongfeng mais contraint de rester à terre pour cette étape. "Outre la météo capricieuse de la région, on y trouve en vrac des cargos, des pêcheurs dans toutes sortes d'embarcations, des filets, des casiers, des bouts de bois, des sacs en plastique, des bancs de sable et même des pirates".

"Un gros stress pour l'ensemble de l'équipage, en permanence sur le qui-vive pour éviter les pièges du détroit, a-t-il ajouté. Il va donc falloir se faufiler au milieu de tout ça avant d'entamer ce qui ressemble à un louvoyage musclé jusqu'à (Sanya). Pour ce passage (du détroit), un petit coup de pouce du destin serait le bienvenu".

Connexion (SC)