mercredi, 19 décembre 2018
A+ R A-

Consommation des appareils éteints

Document original publié par C. Couderc sur www.voilelec.com

Introduction

Le titre de cette petite note semble paradoxal, il évoque les consommations des appareils que l’on croit éteints, mais qui en réalité, restent alimentés par le secteur avec des déperditions énergétiques inutiles insoupçonnées et parfois étonnantes.

Je n’ai pris que quelques exemples pour sensibiliser à ces consommations domestiques aberrantes qui finissent par faire de grosses dépenses inutiles car ces matériels restent sous tension 24h/24.

Pour vous convaincre de cette réalité, éteignez tout dans la maison et regardez à quelle vitesse tourne votre compteur EDF…
Il ne s’agit pas de devenir un radin paranoïaque, mais il faut prendre conscience de ce gaspillage inutile.

Pour une chambre d’adolescent moyen, tous les blocs secteurs et appareils inutiles restent branchés en période de non usage. La consommation est de l’ordre de 150 VA permanents gaspillés. Débranchez un a un les multiples gadgets pour en prendre conscience.
Les enfants n’ont aucune idée des problèmes de dépenses non imputées sur leur argent de poche. Méditez sur l’approche pédagogique de la sensibilisation de nos petits anges aux consommations d’électricité et de téléphone.

Pour une maison moyenne (sans ado), tous appareils éteints, hors réfrigérateurs et congélateurs, les multiples blocs secteurs des téléphones, lampes basses tension, les téléviseurs, ont une consommation permanente de l’ordre de la centaine de VA permanente et inutile, soit environ de 70 euros par an.

 

 

 Méthode de mesure

Toutes ces mesures sont faites avec un wattmètre secteur, précis au VA (l'équivalent des watts en continu, P = V* I ), ce qui suffit largement pour cette approche grossière.

Ce petit appareil est disponible pour quelques dizaines d’euros en surfaces de bricolage et chez les vendeurs par correspondance.

Wattmetre

Une consommation de ~ 0 W, signifie que le dispositif ne consomme que très peu éteint, moins d’un demi watt, ce qui est négligeable sur la facture.

« Secteur coupé » signifie «  prise physiquement débranchée », ce qui se traduit très souvent par au moins la perte de l’heure.

Attention aux appareils qui consomment beaucoup «éteints», outre le fait qu’ils sont une honte sur le plan de l’écologie, les alimentations ne sont jamais coupées, chauffent en permanence et présentent un danger (surtout en cas de foudre sur la ligne).

Les plus médiocres sont repérés sur fond jaune.

 

 Haut de page

 

 Quelques définitions liminaires

En alternatif, il est possible de mesurer la puissance de différentes façons : 

- La puissance apparente (S) est le produit de la tension efficace par le courant efficace. Son unité est le VA (Volt Ampère).
C'est cette puissance qui sert à dimensionner l'abonnement pour EDF.

- La puissance active (P) correspond à la puissance apparente, multipliée par le cosinus du déphasage (cos phi), si le courant est aussi sinusoïdal. Dans tous les cas, cette puissance correspond à l'intégral du produit entre le courant instantané et la tension instantanée. C'est la puissance véritablement consommée par un appareil, et c'est celle qui est facturée par EDF pour les particuliers. Elle est exprimée en W (Watt).

- La puissance réactive (Q) correspond à la puissance apparente, multipliée par le sinus du déphasage (sin phi), si le courant est aussi sinusoïdal.
Son unité est le VAr (Volt Ampère réactif).

 

 Haut de page

 

 Validité de la mesure

Mon premier matériel a été acheté chez Conrad. J’ai aussi un modèle acheté chez Lidl, trois fois moins cher, mais donnant des résultats différents. 
Le Conrad ne tient pas (ou peu !) compte du cosinus Phi, il affiche des puissances réelles. 
Le Lidl intègre approximativement le cosinus Phi, il affiche plutôt des puissances apparentes, celles facturées par l’EDF.

Phi est l’angle de déphasage entre le courant et la tension, c’est un paramètre très important en électricité industrielle pour la facturation. Le cosinus Phi du déphasage est le « facteur de consommation ».

Sur des résistances pures (lampe à incandescence, fer à souder ou repasser, …) les deux lectures sont identiques à 2 % près. 
Pour des charges réactives, en particulier des moteurs ou alimentations à découpage, la différence peut être d’un facteur 5, avec des cosinus Phi de l’ordre de 0.2 à charge faible. Sur un pc portable, par exemple, entre éteint ou allumé, le coefficient passe de 0.1 à 0.5 (courant fort).

Il n’est pas simple de dire quelle est la bonne mesure, car la facturation EDF, seul paramètre important, dépend de la génération du compteur installé. Il faudra préciser cela, mais en première analyse, les vieux compteurs à disque tournant n’intégraient pas ou peu le cosinus Phi, les nouveaux compteurs électroniques en tiennent compte.

Ces chiffres sont donc à considérer avec suspicion et dépendent de la méthode de mesure, mais tout le tableau est réalisé avec le même protocole. Les valeurs données ne tiennent pas compte de ce paramètre (mesure du Conrad). Pour les matériels ou les formes de courant sont très perturbées (alimentations à découpage) la précision est douteuse.

 

Consommation

Mesures "discordantes"

 

La photo montre les deux appareils en série sur une alimentation à découpage de PC portable éteint et chargé. La prise "biplite" sert à éloigner les deux appareils, sinon les boutons de l’appareil inférieur sont inaccessibles. 
Lectures sur le Conrad 9 VA, sur le Lidl 2 VA avec cosinus Phi de 0.31, ce qui est acceptable sachant que les mesures sont au VA près. Lequel considérer comme valide ?

Avec le PC en route, c’est moins évident 39 VA et 26 VA avec le cosinus à 0.49…. On attendait un rapport de 2 entre les lectures, ce n’est pas le cas, donc le Conrad tient compte partiellement du déphasage.
Il s’avère très difficile de contrôler l’angle Phi avec un oscilloscope. 
Il est pourtant élémentaire de contrôler la tension secteur qui est une simple sinusoïde. Pour ne pas s’électrocuter, il est plus simple de prendre une image homothétique en sortie d’un simple transformateur basse tension, cela n’amènera aucun déphasage (à 180 ° près) et isolera des tensions létales. 
Pour le courant c’est bien plus compliqué, en particulier pour les alimentations à découpage, car il n’a rien de sinusoïdal et se présente comme des impulsions très irrégulières. En passant par un transformateur de courant la forme sera altérée (la bande passante n’étant pas infinie). 
L’interprétation d’un « déphasage moyen équivalent » n’a donc rien de rigoureux et peut donner des résultats très divers suivant la méthode employée.

 

Le wattmètre Lidl indique une valeur proche de la vraie consommation qui nous intéresse, c'est-à-dire le prix que l’on devra réellement payer. Il ne s’agit pas de mesures très précises mais d’ordres de grandeurs.

Le dispositif Conrad indique plutôt une puissance active. La facturation EDF pourra être inférieure pour des déphasages importants.

 

 Haut de page

 

 Le mystère du comptage du Cosinus Phi

Je ne connaissais pas la réponse à cette question de la taxation ou non fonction du cos Phi. J’ai donc contacté Jacques Ba.., un spécialiste de ces problèmes à l’EDF. 
Sa réponse éclaircit le mystère :

Pour ce qui est de la taxation du cos Phi, il n'est tout simplement pas taxé sur les comptages "ménage", c'est à dire < 36 kVA, ni sur les comptages "tarif jaune" c'est à dire > 36 kVA et < 250 kVA. Il est taxé à partir des comptages > 250 kVA, et c'est là que la notion de puissance, se réfère au vecteur P et non plus S, c'est à dire que la puissance souscrite par le client est exprimée en kW.

Ceci étant posé, il n'en reste pas moins que le client dont l'installation a un très mauvais cos Phi, sera pénalisé, car il devra souscrire une puissance supérieure à celle dont il aurait besoin avec un meilleur cos Phi, donc ça lui coûtera plus cher en abonnement.

Par exemple : 
Pour alimenter un appareil résistif de 100 W, je devrais souscrire une puissance apparente de 100 VA (S=P et cos Phi =1). 
Pour alimenter un appareil inductif (ou capacitif) de 100 W, avec un cos Phi de 0.2, je devrais souscrire une puissance apparent de 500 W ( S= P/cos Phi)


Pour les comptages dont la puissance souscrite est exprimée en kW, la pénalité du facteur de puissance est calculée physiquement. 
C'est à dire qu'il y a plusieurs compteurs. Simplifions l'exemple en prenant 2 compteurs, dont l'un mesure P, et l'autre mesure Q. La division de ces 2 vecteurs, Q/P nous donne la tg, et pour une tg >0,4 (c'est à dire une conso réactive > 40 % de la conso active) le client paie sa conso réactive. 
Dans ce cas la pénalité se fait sur les vecteurs P,Q et non sur les vecteurs U et I, plus difficile à exploiter.

Pour conclure, les compteurs à disque, intègrent la notion de déphasage, la vitesse de rotation du disque est proportionnelle au couple moteur produit par les champs magnétiques des bobines courant et tension, et ces champs reproduisent le déphasage des vecteurs qui leur ont donnés naissance. Les compteurs électroniques (public) n'ont rien apporté en terme de précision.

 

 Mesure sans wattmètre

Il est possible de faire ces mesures avec un simple contrôleur universel, mais c’est moins pratique et augmente fortement le risque de s’électrocuter. Il suffit de prendre une rallonge standard bifilaire, de couper un des fils au milieu et de brancher les deux extrémités obtenues sur une autre prise femelle. Le contrôleur sera branché sur ces bornes, commun et intensité, calibre courant alternatif.
Il vaut mieux monter en parallèle un poussoir, contacts fermés en au repos, car les coups de selfs au démarrage des appareils vont souvent faire claquer les fusibles. Cela permet aussi de brancher et débrancher le contrôleur sous tension, sans couper le circuit, mais le risque est d’inverser les prises, ce qui ferait sauter le contrôleur alors en court circuit. Il est préférable d’utiliser un contrôleur à aiguille qui lisse la valeur moyenne.
Attention ces manipulations de fils sous tension sont très dangereuses, la prise mâle est branchée en dernier et débranchée avant toute manipulation.
Le courant lu en A sera multiplié par la tension (prendre 230 V en valeur moyenne) pour obtenir les VA.

Pour de faibles valeurs (10 VA correspond à 45 mA) le wattmètre n’est pas assez précis, les mesures ne peuvent se faire qu’avec le milliampèremètre du contrôleur universel.

 

 Haut de page

 

 Exemple de quelques mesures

 

Matériel testé
Consommation
en watt (hors cos Phi)
Commentaire sur les résultats

"éteint "

allumé

 
 
 
 
Mini chaîne 
Hi-Fi Sony
23 
27
C'est un scandale ! Elle chauffe "éteinte " et consomme presque comme en service. 
Un materiel cher et très médiocre à éviter. (perte pendule si secteur coupé)
Lampe Ikéa
basse tension
16 
30
Un autre scandale, pour un matériel qui provient d'une société qui base sa publicité sur l'écologie, c'est un comble.
Le très mauvais transformateur est branché en permanence. 
C'est le cas de beaucoup de luminaires basse tension d'autres marques.
Radio de cuisine 
Lidl 
5
Idem, tout reste sous tension (et en plus le BF est très mauvaise !).
La consommation augmente à peine en mettant le volume à fond, son saturé.
 
 
 
 
Veilleuse Lidl à led

Excellente veilleuse à une led blanche très brillante, vendue 2 €, parfaite pour une chambre d'enfant. La puissance absorbée n'est que de 63 mW, soit une dépense annuelle de seulement 6 centimes par an
Il est donc  inutile de la débrancher pendant la journée ! Ce matériel a  le meilleur rapport qualité/prix possible.

 
 
 
 
Démodulateur sat 
Nextvave EX 310

13

Très mauvais matériel , transformateur sous dimensionné, très chaud appareil éteint.

Démodulateur Canalsat
16
Mauvais . (Attention, perte des calendrier et pendule si secteur coupé)
Démodulateur sat
38 
43
Radix 7300S Record absolu de gaspillage ! Il est parti au recyclage.
Freebox V6 révolution
 30 
 idem
La box V6 server + player toujours alimentées avec CPL
 
 
 
 
TV CRT Panasonic 51 cm
2
75
Bien, mais les tubes cathodiques sont en fin de vie, un lcd consommerait moins.
TV CRT Goldstar 51 cm
8
33
Mauvais éteint, mais excellent allumé pour un crt (cathode ray tube) de cette taille!
TV CRT mobile 33 cm
13 
41

Vraiment lamentable ! C'est la version "TV marine", vendue chez les shipchandlers, en 220 V AC et 12 V DC, trois fois plus chère que la même en grand public, mais sans l'entrée 12 V. Il est bien plus rationnel d’acheter un téléviseur normal et d’ajouter un convertisseur 12/220. Consomme trop pour un crt portable.

TV CRT Radiola 33 cm
6
50

Médiocre, il faut couper le secteur par le poussoir en face avant hors utilisation et renoncer à l’allumage via la télécommande.

TV LCD Funai 38 cm
0.1 
39
Téléviseur génération 2007 à consommation nulle en stand by, très bon choix.
TV LCD Philips 94 cm
27
130

Téléviseur Philips LCD génération 2009 : 37 PFL 5522 D/12 : Médiocre

TV LCD Funai 54 cm TNT HD
0.1 
70
Téléviseur génération 2010 à consommation nulle en stand by, très bon choix.
 
 
 
 
Magnetoscope Goldstar
5
15
Médiocre. (Attention, perte des calendrier et pendule si secteur coupé)
Magnetoscope Toshiba
11 
22
Mauvais. (Attention, perte des calendrier et pendule si secteur coupé)
 
 
 
 
 
 
 
 
Lecteur DVD Bench
3
10
Acceptable
Lecteur DVD Siemens
3
12
Acceptable
 
 
 
 
 
 
 
 
Congélateur top
sans objet  
25

Moyenne calculée sur sur une journée, petit congélateur sans aucune entée/sortie d'aliments !
0.6 kW/jour soit 220 kW par an.
Il faut compter le double pour l'utilisation normale d'une petite famille avec une ouverture quotidienne.

Congélateur, réfrigérateur
sans objet  
70

Moyenne calculée sur sur une journée d'été, réfrigérateur moyen.
Valeur pour un couple, appliquer une règle de trois suivant les membres de la tribu.
1.7 kW/jour soit 620 kW par an.

 
 
 
 
 
 
 
 
Téléphone DECT
Siemens Gigaset S
2
3

Acceptable malgré la perte à vide. Ce n'est qu'un simple transformateur de petite taille avec très peu de fer, donc fuites importantes à vide, c'est inévitable. 
La consommation, due principalement aux fuites des transformateurs, est du même ordre de grandeur sur la base avec répondeur que sur les simples socles de charge.

Chargeur GSM Siemens
0.1 
3.3

Matériel moderne très performant (éteint = GSM débranché du bloc )
Avec seulement 0.5 mA de courant (=0. 1 VA), il peut rester branché en permanence sans problème sur le secteur hors utilisation .

Chargeur GSM Phillips
0.1 
3

Idem, très bon résultat 
Attention, tous le petits blocs secteurs ne sont pas égaux. Les plus récents sont très petits, ils ont souvent un très bon rendement et resteront froids en charge. Les plus anciens sont plus gros et médiocres, ils chauffent.

PDA DELL Axim X30
2
7

Acceptable

 
 
 
 
 
 
 
 

PC portable Sony Vaio
(2002)

2 à 10
80 à 120
C'est normal, la batterie est maintenue en charge en mode éteint , en charge complète la consommation est présque nulle, mais il faut éviter de laissser toujours branché car la durée de vie de la batterie diminue.
PC portable Gericom
Celeron M (2005)
2 à 9
moins de 45

En progrès sur la consommation avec les PC portables récents et rapides, économique pour l'énergie du bord !

PC portable Acer 
Turion (2007)
0.1 
moins de 35

En marche normale, 35 W si la batterie est chargée, le double si elle est en début de charge. 
Très bon (courant nul si éteint batterie chargée)

PC portable Compaq
Celeron (2009)
0.1 
moins de 45
Idem
Très bon (courant nul si éteint batterie chargée)

Imprimante
HP Laserjet 4

0
25 à 600
en attente !
Attention, une imprimante laser allumée, en attente, maintient le four en températute d'où la forte consommation, même sans rien imprimer. C'est un gaspillage inévitable. Ne l'allumez qu'à la demande.

Scanner Epson
2480 Photo

7
15 

Encore un appareil moderne alimenté par un bloc secteur à découpage sans interrupteur, toute l’électronique reste sous tension à l’arrêt, hors la lampe. Gaspillage stupide

 
 
 
 
 
 
 
 

Matériel de laboratoire

Oscilloscope Tektronix
15 
41

Oscilloscope Tektronix 3012. C'est le défaut bien connu de ce très bon matériel, l'alimentation reste toujours sous tension, son claquage fréquent est la principale cause de retour en SAV. Il faut impérativenent une coupure externe en non utilisation. 
Le principe d’un oscilloscope ne justifie en rien une mise sous tension permanente, c’est un piège avec les mesures sur des points sous tension quand on croit le matériel coupé !

Matériel de laboratoire

Fréquencemètre
EIP 351D

10 à 20
100

Contrairement au précédent, la consommation éteinte est normale et indispensable ! Ce matériel de laboratoire à très haute précision est équipé d’une enceinte thermostatée, dont le four est régulé 24h/24 pour maintenir le résonateur à température rigoureusement constante. Il n’est ultra stable qu’après plusieurs semaines de chauffe continue.

 
 
 
 
       

 

Résultat aberrant
éteint 
Consommation normale
allumé
Mauvais résultat
éteint
Consommation trop forte
allumé
Consommation éteinte 
nulle ou presque : Excellent
-
Consommation éteinte
faible acceptable
-
Normal éteint
Allumé
très économique

Légende des couleurs utilisées

 

Tarif EDF : 1 kWh = 0,15 € TTC
Par an, 1 kW permanent = 1314 €
Par an, 10 W permanent = 13 €
Par an, 1 W permanent = 1.3 €

Ces coûts cumulés ne sont pas négligeables, il vaut souvent mieux mettre à la poubelle un matériel médiocre, il sera bien plus économique d’en acheter un meilleur. 
Exemples, pour des matériels branchés pendant 10 ans et quasiment toujours éteints : ( Jours dans l'année = 365 ) ( Heures d'utilisation par jour = 24 ) * (puissance en kW/h) * (10 ans) * ( tarif EDF)

En 10 ans d'utilisation (base 0.15 € / kW) :
La lampe Ikéa, vous fera dépenser inutilement 365 * 24 * 0.016 * 10 * 0.15 = 210 €
La chaîne HI Fi Sony vous fera dépenser inutilement 300 €
N’hésitez pas, déposez ces cochonneries dans un bac de recyclage ou utilisez des interrupteurs séparés pour ne les alimenter que le temps de l'utilisation !

La consommation des box Internet n'est pads négligeable, La Freebox révolution (server + player + CPL) avec en moyenne 30W permanents vous coûte environ 30 € par an, ce qui est de l'ordre d'un mois d'abonnement.

Si vous faites la somme de tous ces produits médiocres branchés dans la maison, dont le matériel audio-visuel,
vous verrez que le tiers de votre facture représente la consommation des appareils éteints.

Attention, les mesures spécifiques indiquées ici ne valent que pour un matériel précis donné (celui que j’utilise !). Ce n’est évidement pas général pour l’ensemble des produits de la marque, il faut espérer qu’un constructeur n’a pas que des produits médiocres et que seul le modèle testé était mauvais…

 

 Haut de page

 

 Considérations écologiques basiques

 

Le but de cette page n’est évidement pas de dénoncer toutes les consommations inutiles, ni de disserter sur l’indispensable, l’utile et le superflu. Heureusement, beaucoup de matériels ne consomment qu’en service.
Nous avons la chance de disposer d’une multitude d’appareils électriques qui nous facilitent grandement la vie, il est évidement impossible de renier le progrès, ces matériels nous sont indispensables. Nous n’évoquerons que quelques cas très particuliers.

 

 Chauffage, plaque de cuisson, fer à souder …

Il est parfaitement normal qu’un chauffage électrique dissipe quelques kW en fonction, il est précisément fait pour cela, mais il n’est pas tolérable qu’un appareil éteint dissipe des dizaines de watts pour rien.

 

 Réfrigérateur, congélateur

Les cycles marche moteur/arrèt dépendent beaucoup de la qualité de l’isolation thermique, de la température extérieure, de la bonne aération de l’arrière, de la fréquence d’ouverture de la porte, de la charge en aliments… Un petit ventilateur déclenché par un thermocontact sur l’alimentation du moteur économise la consommation. 
Les consommations normalisées données par les constructeurs sur la fiche technique visible lors de l’achat sont assez réalistes.

 

 La climatisation

C’est un produit à la mode, le citadin casanier ne pouvant supporter qu’il puisse y avoir un écart de quelques degrés dans sa maison ou sa voiture entre un hiver rigoureux et un été caniculaire. Un ventilateur ne suffit plus. Il est très chic de porter un pull à col roulé et des pantoufles fourrées chez soi pendant que le journal télévisé parle des morts de la canicule. Calfeutrez bien et poussez la climatisation jusqu’au givrage. Un joli feu de cheminée sera du plus grand chic au mois d’août et épatera les amis.
Si vous êtes dans cette démarche, la pollution, les kW gaspillés et le réchauffement de la planète sont vos derniers soucis, ne vous préoccupez pas de ces détails ridicules…

 

 Haut de page

 

 Le PC

Deux approches sont possibles à la maison (en mobile, il est évidement toujours éteint hors utilisation).

Toujours allumé

Je laisse tout allumé, cela diminue les risques de claquage lors de l’allumage. Les moniteurs LCD n’ont pas les risques de claquage et marquages des antiques (et disparus) tubes cathodiques, leur alimentation peut être coupée sans problème pour économiser le rétroéclairage à durée de vie limitée. 
Un PC domestique avec deux écrans, scanner et imprimantes sous tension non utilisé consomme des centaines de VA. Les ventilateurs accumulent la poussière qui diminue le refroidissement. Beaucoup de composants ont des durées de vie courte, en particulier ce qui tourne, ventilateurs, disques... Les MTBF (mean time between failures) ne sont que de l’ordre d’une année (10000 heures = 417 jours = 14 mois), les pannes seront donc fréquentes.
Il est vrai que les chocs de la mise en marche peuvent faire claquer des composants, en particulier les condensateurs, mais cette position est inacceptable sauf évidement pour les serveurs sollicités 24h/24.

Coupure hors utilisation

Je coupe l’alimentation de tous les équipements hors utilisation. Cela vaut aussi pour le PC qui éteint garde l’alimentation AT sous tension pour autoriser les allumages par commandes externes ou programmées.
Pour une application domestique, c’est évidement la seule attitude écologique possible. Globalement, en plus de l’économie évidente de quelques centaines d’euros par an, un matériel éteint la majorité du temps sera bien plus fiable en utilisation.

Une autre raison de couper les alimentations est de protéger de la foudre hors utilisation des matériels.
Cela n’empêche pas les retours des impacts directs de foudre par la ligne téléphonique vers les alimentations vers le matériel éteint, mais cela limite les risques.

 

La consommation des PC de bureau

Ces résultats ne sont pas dans le tableau général car les choses sont plus compliquées.

Un PC de bureau récent éteint conserve son alimentation sous tension pour alimenter les périphériques en attente de déclenchement externe (USB, série, modem, souris, ...).
La consommation est de l’ordre de 60 mA soit 13 VA « PC éteint ».
Elle tombe évidement à zéro si l’on coupe l’interrupteur sur le bloc d’alimentation. Cela n’est pas négligeable, un interrupteur général s’impose, il coupera aussi les multiples périphériques.

Sur une configuration moderne moyenne, hors PC pour jeux très gourmand, la consommation est de l’ordre de 600 mA, soit 130 VA « PC allumé», dix fois plus qu’éteint.
L’alimentation est dimensionnée à trois fois la puissance réellement consommée pour éviter les échauffements. Pour une consommation vraie de 130 VA, une alimentation de 450 VA sera parfaite. Ne lésinez pas sur la qualité, moins elles sont chères, plus elles sont bruyantes et sur évaluées.

Il faut rajouter à cela tous les périphériques externes, deux moniteurs LCD, disques USB externes, hub USB, modem ADSL , routeur, caisson son, etc. Nous ne comptons pas les imprimantes et scanners d’utilisation épisodique.
L'ordre de grandeur de la consommation des périphériques est 150 VA.

 

 Haut de page

 

 Utilisation d’un téléviseur LCD en mobile

Attention lors de l’achat de votre futur téléviseur pour la réception au mouillage, plusieurs critères sont à envisager.

Le tuner TNT est maintenant toujours incorporé, l’analogique va disparaitre.
N’achetez pas les modèles obsolètes soldés sans TNT.

La qualité du tuner (sensibilité, rapport signal/bruit) et la qualité image.
Parmi les TV LCD (TNT) de 12 pouces ( 30 cm) de diagonale, vendus autour de 100 à 300 €, il y a de bons matériels mais aussi de très médiocres.

La consommation en 12 V, allumé et éteint.
Il y a de très gros écarts suivant la qualité. Certains éteints vous videront la batterie si vous les oubliez 15 jours. Un bon LCD 12 pouces consomme 36 VA ( 3 A sous 12 V) mais 3 VA éteint. La documentation disponible avant l’achat indique le consommation en marche (mais il faudra la vérifier), très rarement celle en veille (éteint).
Le rétro éclairage est gourmand pour certaines technologies (lampes, tubes fluorescents, leds…). Il faut toujours couper l’alimentation et ne jamais le laisser en veille.

La résolution d'affichage
La résolution d’affichage est un critère important. Au delà de 8 pouces de diagonale ( 20 cm), une résolution de 640*480 est notoirement insuffisante. Si la résolution n’est pas indiquée ce n’est pas un oubli, c'est qu'elle est inavouable.

Lecteur DVD inclus ou non ?
Inclure un lecteur augmente l'épaisseur et le risque de pannes, il vieillissent mal. Si vous en avez absolument besoin, prenez-le externe et indépendant, bien que cela oblige à la double télécommande et un câble.

Résolution HD ?
Tous les nouveaux modèles sont « Haute Définition ». Les « HD ready » n’étaient pas vraiment compatibles…

Les prises
La vielle norme Péritel est maintenant dépassée, cette prise est inutile. Elle a évolué en SVGA, sur une petite fiche ronde. Les récents ont aussi des prises HDMI, VGA, optiques et autres…

Ne vous fiez pas à la marque, tout est fabriqué en Asie (ou Turquie, ou Pologne,...), le même châssis proposé avec une étiquette différente est vendu dans un large rapport de prix suivant la distribution. Le prix de production initial et la qualité ont peu de rapports avec le prix de vente.

Ne me demandez pas si tel modèle est meilleur que tel autre, je ne répondrai pas, ouvrez bien les yeux avant de faire votre choix.
Lancez votre gogole favori avec "lcd tnt" vous trouverez de nombreux modèles.

 

 Haut de page

 

 L’énergie socialiste

 

Cuba nous donne un exemple étonnant pour les économies d’énergie.
Dans toutes les cuisines, un brûleur reste allumé sur la cuisinière à gaz, jour et nuit, malgré la canicule. L’explication est très simple, le régime socialiste fournit gratuitement le gaz, il n’y a donc pas de raison de l’économiser, mais l’économie planifiée n’a pas prévu les allumettes et briquets qui sont des produits chers à réserver pour l’allumage des cigares. C’est socialistement logique.

 

 Haut de page

 

 Conclusion

 

Les technologies existent à faible coût pour équiper tous les matériels d’alimentations à consommation quasi nulle en attente d’un ordre télécommande. Cela ne coûte pas plus cher au moment de la conception.

C’est un scandale de continuer à trouver dans le commerce des produits médiocres qui ne les utilisent pas, comme la chaîne Sony ou la lampe Ikea. Evidement cela n’est jamais indiqué et c’est un paramètre que l’on ne connaît pas au moment de l’achat.

Quand vous achetez un nouveau matériel électrique, vérifiez immédiatement ce point et retournez au magasin les produits scandaleux si vous avez le moindre sens écologique.

Au vu du tarif EDF rappelé, vous voyez qu’il est très facile d’économiser sur l’année une centaine d’Euros ou plus, simplement en surveillant les gaspillages stupides. Cela vous donnera une conscience écologique et vous permettre d’aller réchauffer la planète l’âme en paix, en faisant vrombrir votre 4*4 polluant et vorace.

 

 Haut de page

 

 Liens énergie

Le compteur d’énergie se trouve sur beaucoup de sites de vente électronique et gadgets, mais il est très mal référencié, par exemple pour le trouver chez Conrad, il faut chercher bizarrement : Programmateur + Compteur numérique 
Essayez aussi dans les divers autres sites : wattmètre, energie meter, etc.

Un modèle plus évolué et beaucoup moins cher est en vente périodiquement chez Lidll sous le nom "Appareil de mesure d'énergie" environ 10 € 
Christophe Semail a numérisé les documents du Lidl qui sont disponibles ici.
Attention, les dates de disponibilité des objets dépendent des magasins, chacun est approvisionné à des périodes de l’année différentes.

Vous trouverez un trés bon matériel pour tableau, en Allemagne, chez TOP Messtechnik Shop : Cherchez sur Google "Wechselstromzähler".

Cette page ne contient aucun lien externe à maintenir

 

Dernière modification le vendredi, 06 novembre 2015 16:39
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Plus dans cette catégorie : « Interface NMEA USB »
Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Connexion (SC)