Voilelec     Retour page précédente
//
 

Sailmail & Skymate : Le courriel à bord

 Pactor

Introduction
Solutions pour le courriel
Utilisation de Sailmail
Le matériel nécessaire
Programmes annexes
FAQ
Conclusion
Liens

Maj : 16/06/09

Abstract :
The sailor around the world needs now some tools for communication with the rest of the world. Email is a very useful toy on a small boat to keep in contact, but satellite solution is too much expensive for many. There is a cheap alternative, with a modem on decametric waves, the good tool for the basic sailor.

Résumé :
Le marin autour du monde a besoin de quelques outils de communication avec le reste de la planète. Le courriel à bord d'un petit bateau est un jouet très utile pour garder le contact, mais les solutions par satellite sont trop onéreuses pour beaucoup. Il y a une alternative économique avec un modem en ondes décamétriques, le bon outil pour le plaisancier basique.

Vieillerie

* * * Attention, cette page est obsolète ! * * *

Le site Voilelec a beaucoup vieilli et mon ardeur à le maintenir décline constamment.
Cette page, comme beaucoup d'autres du site, qui était d'actualité au début du siècle, ne l'est plus.
Elle n'a quasiment plus été maintenue ces dix dernières années, et comme tout évolue très vite, elle commence à être rongée aux mites.
Je ne la conserve encore que pour des raisons historiques en attendant de pouvoir passer la main à un successeur compétent.

 

 

 

Introduction

La disponibilité de l'émission et de la réception de courriels à bord est très agréable, mais il faut réfléchir au besoin réel et à l'usage qui en sera fait.
Pour un plaisancier typique, sortant en mer une dizaine de dimanches plus trois semaines de vacances dans l'année, au départ des côtes de France, cela n'est pas du tout adapté.
Pour celui qui veut une liaison professionnelle, avec plusieurs courriels par jour, parfois lourds ou des pièces jointes, il faut renoncer au système. Il faudra utiliser à la place un des abonnements par satellite, les plus gros demandeurs trouveront leur bonheur, contre une simple poignée de dollars (disons une grosse pelletée…).
Pour le bourlingueur qui promène son frêle esquif autour du monde, c'est un vrai bonheur. Il va goûter au plaisir d'envoyer et recevoir deux ou trois courriels par jour pour garder le lien avec la famille et les copains et recevoir gratuitement (c'est compris dans le forfait) les fichiers météo grib de sa zone.

Cette page parle surtout de Sailmail, testé en profondeur, simplement parce que je n’ai aucune expérience sur Skymate. Ce n’est en rien un jugement de valeur entre les deux systèmes.

 Haut de page

 

 

Les solutions possibles pour le courriel

Plusieurs formules sont proposées, mais le marché est dominé par Sailmail, que tous les copains utilisateurs trouvent très satisfaisant.
Il existe des concurrents mais beaucoup moins implantés, il faudra aussi étudier leurs offres suivant son programme de navigation.
Je ne développe ni Marinenet ni Monaco Radio (qui débute) n'ayant aucune expérience sur ces services.
Si des utilisateurs veulent compléter par leurs expériences, je rajouterai.

Cette page ne traite que des liaisons par la voie décamétrique. Sailmail est un cas particulier d'organisation non commerciale.
Les autres moyens commerciaux, liaisons satellites et gsm, sont traités dans les pages sur l'Internet mobile

 Haut de page

 

Utilisation de Sailmail

Ce chapitre ne reprend pas les explications très complètes qu'il est indispensable de consulter sur le site officiel en anglais. Tout est clairement détaillé, les lignes suivantes ne sont qu'une petite introduction pour ceux qui découvrent le système.
Une fois équipé du matériel décrit au chapitre suivant, il suffit de s'abonner au service pour $200 par an.
Une adresse courriel vous est attribuée du type xxxxx@Sailmail.com et c'est parti ! La connexion vers le serveur de courriel s'établit facilement par la liaison radio station décamétrique et les messages arrivent et partent comme à la maison.
Le trafic classique est de quelques courriels (en texte uniquement) par jour, sans pièces jointes. En pratique cela convient parfaitement pour nos besoins de bourlingueurs des tropiques, ravis d'échanger les nouvelles avec tous ceux restés à terre ou sur d'autres bateaux. Le confort est très appréciable, il n'y a plus à attendre un mouillage à portée d'annexe d'un cybercafé et devoir répondre immédiatement, sans avoir le temps de la réflexion.
Dans un mouillage perdu au milieu d'un lagon de rêve ou en cours de navigation les courriels partent et arrivent dans la sérénité.
L'autre atout majeur du système est de pouvoir récupérer tous les jours les remarquables fichiers météo au format grib. Il suffit de s'abonner gratuitement pour recevoir la zone et le type de prévisions, le fichier demandé arrivera dans la boîte aux lettres avec les autres courriels.
Il existe deux manières d'exploiter ce grib.

Un petit outil disponible sur le site permet de visualiser immédiatement et simplement la carte des prévisions, c'est l'utilisation basique.

Si vous avez la chance de posséder un puissant logiciel de navigation comme Maxsea avec le module météo, c'est alors vraiment magique. La position du bateau donnée par le GPS est affichée sur la carte, c'est la fonction première du logiciel, mais en plus les vecteurs vents se superposent au tracé et sont pris en compte par le module de routage capable de prédire les routes en fonction de la situation météo future du lieu. C'est un extraordinaire jouet et une aide précieuse au navigateur, surtout par mauvais temps, par exemple pour fuir un cyclone qui arrive.

L'investissement est évidemment assez lourd, mais une fois que vous aurez goûté à ces bijoux, vous serez drogué et vous ne pourrez plus naviguer sans cela.

Voici un exemple réduit et très compressé de GRIB. Un GRIB contient autant de couches que d'heures demandées sur la zone demandée. Dans cet exemple, le GRIB contient trois couches.
Le format est extrêmement compact, vous pouvez charger le fichier original qui fait moins de 2 ko !  Grib _ 2 ko

Avec le simple viewer "viewfax.exe " que vous chargerez sur le site Sailmail, vous pourrez voir les trois couches avec une bien meilleure qualité que cette réduction, et en déplaçant le curseur, les coordonnées, la pression et la vitesse du vent seront affichées aux heures choisies.

Grib du cyclone Fabian le 03/09/03, prévisions à 24, 48 et 72 heures

 

Sailmail est-il cher ?

L'investissement initial est détaillé dans le chapitre sur le matériel. À ce montant initial incompressible, il faut ajouter les $200 d'abonnement annuel. En définitive, l'abonnement se rentabilise très bien car il permet d'économiser des heures dans les cybercafés pour traiter son courrier. Les passages au cybercafés se limiteront au surf sur les sites et aux échanges de fichiers lourds. Dans les îles, les cybercafés sont chers et parfois lents. Si l'on prend une moyenne de $10 de l'heure, l'abonnement équivaut à une vingtaine de séances d'une heure dans l'année, de l'ordre d'une fois toutes les deux semaines.
La pratique montre que l'économie sera bien plus grande car la disponibilité de Sailmail à bord rendra beaucoup moins accro au cybercafé.

Sur Itzamma, dans les Antilles, des milliers de mails ont été échangés par Sailmail avec un maximum de satisfactions, l'abonnement est donc parfaitement amorti sur la durée. C’est un équipement indispensable à bord.

Les fichiers météo grib sont donc considérés comme un formidable bonus gratuit, dont l'utilité et l'agrément n'est pas chiffrable.
En résumé, si vous vous posez la question de l'intérêt du système, allez naviguer quinze jours sur un bateau équipé comme Itzamma et vous serez convaincu.

 

Les limites des gribs

Les gribs sont une précieuse aide à la navigation et sont très pratiques quand la situation météorologique est globalement stable.
Ils sont impraticables en périodes de cyclones, pas assez réactifs, pas assez précis et franchement dangereux alors.
Il faudra s’informer en temps réel sur les évolutions très rapides. Les moyens ne manquent pas sur le Net, mais à bord le manque de connexion est très pénalisant.

Tant que la situation ne dépasse pas l’onde tropicale, le temps reste maniable et l’évolution lente, les gribs suffisent en gardant l’oeil ouvert, mais dès que le vent monte, ne vous y fiez plus et utilisez le sens marin et des sources plus fiables. Lors du passage d’Ivan, le changement de trajectoire a été très brutal à 24 h de l’arrivée du monstre sur Grenade qui semblait hors de la trajectoire. Les gribs étaient faux et laissaient croire que l’île serait épargnée et plaçaient la trajectoire près de 100 milles trop au Nord, alors qu’il a fallu se réfugier à Trinidad en catastrophe (heureusement que le bateau marche à plus de 20 nœuds !).

Les prévisions du NOA étaient en retard sur SXM cyclone et bien plus encore sur les gribs, le changement de trajectoire a été brutal et imprévu en arrivant sur les îles, mais le haut débit n’est pas encore accessible pour nous en mer (à coût acceptable, il s’entend.

SXM cyclone Ivan

La prévision à 24h sur Saint Vincent

 

SXM cyclone Ivan

La réalité, passage sur Grenade !

Ivan est passé sur la Grenade, J + 2 jours.
450 bateaux détruits sur 600 !

 Ivan
Mais les prévisions le plaçaient bien plus au Nord...  Ivan
Des centaines de skippers n'ont pas réagi à temps et se croyaient bien en sécurité à J - 1 jour.  Ivan

 Haut de page

 

Le matériel nécessaire

Le poste BLU

Le cœur du système est évidemment l'émetteur récepteur BLU , avec antenne et boîte de couplage. Il est détaillé dans les pages sur la communication à bord et fait déjà partie de l'équipement du bateau.
Les prix se sont écroulés, les tranceivers modernes commencent à $700 chez les dealers US, et avec la boîte d'accord il est possible de s'équiper pour $1000.
Les constructeurs japonais rivalisent de créativité pour améliorer sans arrêt ces petits bijoux, c'est un prix très raisonnable pour ce matériel.
En montant un peu dans la gamme, les matériels deviennent automatiques et sont capables de "monitorer " automatiquement les bandes et d'établir une liaison sans intervention manuelle. Il y aura deux liaisons séries séparées sur le PC. Une led clignotera sur le modem pour vous signaler qu'un courriel vous attend.
Avec les entrées de gamme, la procédure sera manuelle.

La photo représente un des postes d'entrée de gamme disponible à moins de $700 chez les dealers US.
D'autres matériels existent chez Icom, Yaesu, Kenwood et Alinco, du plus simple au matériel professionnel.

Attention, certains modèles ne sont pas du tout adaptés à un usage maritime et se détruisent par corrosion au bout d'une saison sous les tropiques. Une tropicalisation bien conduite, par pulvérisation de résine époxyde après démontage complet améliore considérablement la situation, mais cela n'est pas à la portée de tous les bricoleurs. Il faut faire très attention aux éléments chauds.
Une pulvérisation de silicone sur les connecteurs limite les dégradations. Il faut évidemment utiliser une graisse parfaitement isolante et surtout pas celles avec des traces de carbone !

IC718

Le PC

Les messages sont traités par l'ordinateur du bateau. Celui qui sert déjà pour la navigation convient. La page sur le PC à bord explique les choix et le problème de la compatibilité des ports série et USB.

 

Le modem Pactor

C'est la pièce majeure qui manque pour compléter le puzzle. Le modem est décrit dans la chaîne de communication. Pour simplifier, c'est l'adaptateur entre les signaux numériques ou logiques, une suite de "zéro " et de "un " qui seront encapsulés dans un protocole et transformés en signaux sinusoïdaux, puis moduleront l'émetteur et réciproquement seront démodulés en réception.
C'est ce que fait tout modem (MOdulateur DEModulateur), comme celui qui permet de se relier à la maison à l'Internet par le téléphone, le modèle nécessaire diffère très peu mais a simplement des modes particuliers pour ce type de trafic. Cette petite particularité a un gros inconvénient. Les modèles grand public qui sont disponibles à prix dérisoires ne sont en rien utilisable ici. Il faut impérativement acheter un des modèles imposés malheureusement à un prix exorbitant par rapport à la simplicité relative du matériel.
Il est extrêmement désagréable de devoir payer un modem le prix d'un BLU (ou plus !). En comparant la complexité des matériels, il apparaît très clairement que l'on se fait légèrement arnaquer, mais le marché est ainsi, il n'y a aucun moyen de l'éviter.
La diffusion de ces modems n'est en rien comparable à celle d'un modem Internet, le prix s'explique par l'étroitesse du marché. Le site Sailmail indique très clairement les modems utilisables, il faut sortir les dollars, "c'est ton destin… ".

Ne vous trompez pas, faites le choix d'un Pactor 3 qui permet de passer un flux beaucoup plus important dans le temps imparti que l'ancien protocole Pactor 2. L'écart de prix relatif est faible par rapport au gain en vitesse, vous ne regretterez pas les quelques dollars de plus.

Pour se consoler, il faut savoir que le modem fait en plus tous les modes Fax, Navtex et autres, ce qui permettra de jouer pour oublier son chagrin.
Les râleurs vont dire "oui, mais avec la carte son de mon PC, je recevais déjà ".

Bon, c'est vrai, mais je disais cela pour vous consoler, maintenant vous aurez deux moyens pour faire la même chose, n'est-ce pas un vrai luxe ?

 

Voici l'installation sur un bateau ami, le Punch 40 "La Mauny "

 

Pour celui qui n'a rien, sauf le PC, et qui veut s'équiper d'un coup, en commandant à Miami l'ensemble d'entrée de gamme BLU +Pactor+Coupleur, la facture sera de $1800 avec l'abonnement d'un an à Sailmail.

 Haut de page

 

 

Programmes annexes

Il existe de nombreux programmes permettant de prédire la propagation en fonction de sa position et du moment vers toutes les stations météorologiques mondiales.
Voici un petit exemple des sorties d'une partie du programme météofax 2, indiquant aussi les types d'images, cartes, photos satellites, commentaires diffusés tout au long de la journée … :

NEW ORLEANS, LOUISIANA, U.S.A.
Indicatif: Fréquences * Horaires Emission Puissance

NMG 4316 Continu F3C 10 KW
NMG 8502 Continu F3C 10 KW
NMG 12788 Continu F3C 10 KW...

Fréquence à utiliser avec un récepteur BLU classique en mode USB.
Longue liste....


Heure U.T.C. Contenu du document Heure de validité Zone
0000 1200 Document test
0005 1205 Analyse en surface partie Ouest 18 06 1
0020 1220 Analyse en surface partie Est 18 06 2
0035 1235 Prévision 24HR vent/mer 00 12 3
0045 1245 Prévision 48HR vent/mer 00 12 3
0055 1255 Prévision 72HR vent/mer 00 12 3
0105 1305 Prévision 24HR surface 00 12 3
0115 1315 Prévision 48HR surface 00 12 3
1125 1325 Prévision 72HR surface 00 12 3
0135 1335 Zone dangereuse autour d'un cyclone 21 09 6 …

 Haut de page

 

 

L’alternative Skymate

Francis, le skipper et webmaster du joli site catamaran-antilles.com, utilise une alternative à Sailmail, Skymate. Je n’ai pas eu le loisir de tester mais les deux solutions semblent très voisines.
Avant de se décider, il faudra comparer, la couverture, l’achat du modem spécifique et l’abonnement pour estimer un coût sur quatre ans, temps d’amortissement raisonnable avant obsolescence.
Les prix fluctuent, un tableau comparatif et objectif sur papier donnera la solution la plus appropriée à votre cas.


Il est très délicat d’estimer son besoin futur en volume de messages transmis, un débutant sous-estime toujours. L’utilisation du mail augmente vite une fois le système opérationnel.

 Haut de page

 

 

FAQ

Je navigue dans la région de xxx, est-ce que cela va marcher ?

Regardez le carte des stations. La liaison se fait en ondes décamétriques et donc soumise aux fluctuations de la propagation. Il existe des outils de prédiction de propagation qui donnent en fonction de votre position les stations joignables à des heures données. En principe, il est toujours possible de joindre une des stations à divers moments de la journée.

 

Il n'y a pas beaucoup de stations à terre, n'y a t'il pas risque de saturation ?

C'est un problème délicat. Chaque utilisateur va utiliser un canal pendant quelques minutes. Il doit attendre que le précédent ait terminé et appeler quand la fréquence est calme. Le problème est qu'il n'y a que quelques stations.
Pour le moment, en 2003, le nombre d'abonnés n'est pas très grand, les voies disponibles suffisent et la liaison peut s'établir en quelques minutes.
Si dans l'avenir le système avait une croissance trop rapide, nul ne peut savoir si le nombre de canaux augmenterait de même.
Si cela ne suivait pas, le système s'étranglerait, ce n'est qu'un problème économique, mais il n'y a aucun signe alarmant.

 

Mon vieux BLU n'a jamais bien marché, cela ira t'il mieux avec Sailmail ou Skymate ?

Le matériel doit être compatible et récent. Un matériel mal installé, avec une mauvaise antenne ne fonctionnera pas. La partie radio est très importante. Écoutez les canaux, si vous n'entendez rien, ne révez pas !
Le bateau doit être soigneusement antiparasité, il est inadmissible de voir sur de nombreuses stations qu'il faille couper le réfrigérateur, la pompe à eau douce et autres pour arriver à utiliser la radio.

 

Faut-il diffuser mon adresse Sailmail ou Skymate sur mon site Web ?

C'est une très mauvaise idée. Les robots de spam balayent toutes les pages et capturent toutes les adresses qui traînent. Si vous ne voulez pas que votre boîte aux lettres explose sous le viagra et autres pubs imbéciles, bloquant ainsi tout votre trafic utile, ne publiez pas votre adresse sailmail, contentez-vous de la transmettre aux copains proches et parents, en leur expliquant bien le principe :

Il faut faire des messages courts, en texte uniquement (et surtout pas en html !), en s’assurant que le prestataire ne rajoute pas sa publicité polluante à la fin.
Beaucoup de gens n’arrivent pas à comprendre cela…

 

Quel modem prendre ?

J'hésite entre le très cher et l'autre encore plus cher… Les sites Sailmail et SCS montrent bien les différences. Comme pour la BLU , cela dépend de votre budget, les matériels ne sont pas équivalents dans des gammes de prix différentes.

 

Puis-je bricoler mon un vieux modem téléphonique (ou mon téléphone à manivelle) ?

Et bien non, il n'y a aucun moyen simple de bricoler un vieux modem Internet ou packet. La réalisation d'un modèle équivalent demande une bonne maîtrise des DSP. La réalisation serait complexe et sort du cadre de ces pages.

 Haut de page

 

Conclusion

Vous en savez assez pour vous faire une idée. Explorez le site Sailmail pour rentrer dans les détails. J'ai détaillé dans l'introduction les cas d'utilisation. Il ne rentre pas en concurrence avec un système satellite bien plus puissant mais bien plus cher.
Nous avons utilisé intensivement Sailmail sur les Antilles, Transats et retour en France, avec un fort trafic de mails et des bulletins météos quotidiens. La connexion a toujours été possible sans problème et ce système s’est avéré très satisfaisant.

 Pactor

 Haut de page

 

Liens

Une page centralise les liens vers l' émission réception à bord
Une page traite du PC à bord
Une page traite des ports USB et leur compatibilité approximative avec les ponts série

 

Sailmail, le site officiel incontournable : sailmail.com
Le programme associé, Airmail : airmail2000.com . . . . . . . . . . siriuscyber.net/sailmail
Document papier "email on board " : sto-p.com/atolweb/boatmail

La version pour les radioamateurs licenciés : winlink.org

Monaco Radio offre le service Proxea : monaco-radio.com

SkyMate, l'autre solution : skymate

 

Un des bons dealers US. Livraison en trois jours chez le DHL de l'île la plus perdue : L'Icon 718 à moins de $600 est une très bonne affaire en entrée de gamme. Voir aussi les autres décamétriques, les tuners d'antennes : universal-radio.com

Les modems Pactor à prix d'or : scs-ptc.com
pactor.com
docksideradio
sailcom.co.uk

Quand le cyclone arrive, oubliez les gribs de Sailmail. Le Net déborde de ressources.
sxmcyclone.com
nws.noaa.gov/om/hurricane

Utilisateur Skymate : catamaran-antilles

* Liens vérifiés le 16/06/09

© Christian Couderc 1999-2014     Toute reproduction interdite sans mon autorisation