Voilelec     Retour page précédente
//
 

 dans régate de 8 m JI
 Lavezzi
 Premiers bords 04/06/01
Arrivée à Marseille le 1/6/01  Premiers bords 04/06/01
  Bavaria 34
 Plans
Bavaria 34

Maj : 10/07/09

 Bavaria

 

  Bavaria 34

Longueur

10.80 m

Flottaison

8.45

Largeur

3.48

Tirant d'eau

1.85

Déplacement

4500 kg

Lest

1400 kg

Hauteur tête de mât

14.54 m

Grand-voile

28.2 m2

Génois 130%

30.70 m2

Eau (2/3 cabines)

150 /300 l

Gazole (2/3 cabines)

90/150 l

Modèle identique au notre, mais plus ancien. Même enrouleur de GV dans le mât, pas de radar installé, avec capote de descente NV.
 Bavaria 34
Un autre, mais avec options passavants teck, lazy bag Elvström et option hublots de coque.
 Bavaria 34
La table à carte d'origine, sans équipement annexe. J'ai monté un panneau frontal, ne gênant pas l'ouverture de la table pour recevoir les diverses électroniques. La mise en place d'un PC portable s'avère très délicate à cause de la petite surface de la table à cartes.
 Bavaria 34
Le tableau électrique d'origine. L'emplacement du bas est prévu pour l'auto-radio. Il ne reste pas beaucoup de place pour des instruments supplémentaires, une console annexe est indispensable.
 Bavaria 34
Le mécanisme de barre d'origine avant l'installation du pilote inboard. Voir ici le montage final
   

 

Les raisons de notre choix du Bavaria

Quelle idée étrange d'avoir acheté un bateau allemand dans le pays qui a les meilleurs chantiers mondiaux... Mon préféré était le Sun Odyssey 37 Béneteau, bien conçu et construit. Il n'a pas été choisi pour un problème bassement matériel de limite psychologique conjugale, et d'emplacement à la société nautique, l'écart était faible mais...
Après la vente de mon Feeling, j'ai cherché sur le marché de l'occasion récente sans rien trouver de satisfaisant. J'ai décidé de chercher un bateau neuf de 34 pieds pour ne pas franchir la barrière précédente.
Nous avons choisi le Bavaria 34 après une visite à Bandol. La vente du Feeling ne couvre pas la moitié de l'investissement du Bavaria 34. Le Bateau a été commandé le 14/02/01, livré comme annoncé le 01/06/01.

La livraison s'est parfaitement bien passée, ce qui est assez rare pour être mentionné. Le bateau a été mis à disposition dans les temps grâce au professionnalisme du chantier Bavaria et de l'agence de Bandol. Je félicite particulièrement le préparateur "Manu", de "Méditerranée Services", pour son travail de qualité, inhabituel dans le milieu du nautisme Méditerranéen.

 

 Haut de page

 

La vente après une saison

En voilà une idée étrange ! J'ai revendu ce bateau après une seule saison, étonnant non ? Je ne lui trouvais aucun défaut majeur, il a parfaitement navigué pendant les vacances, il était équipé à la perfection et pourtant je l'ai vendu à la stupéfaction des copains. La raison est simple. Nous avons eu des bateaux en continu depuis notre mariage. L'effet pervers en est l'obligation de naviguer pendant chaque mois de vacances en juillet dans le triangle maudit qui alterne calmes et coups de vents, avec très peu de bons jours pour la voile, Provence, Sardaigne Baléares. Avant cela je croisais en Atlantique, c'est beaucoup moins bien pour le naturisme, mais beaucoup mieux pour la voile...
Nous saturons maintenant à force d'être passés une multitude de fois au-dessus des mêmes crabes. Nous n'avons pu naviguer ailleurs ou explorer de jolis pays que pendant la 5 ème semaine que nous passons sans bateau. Il reste beaucoup d'endroits dans le monde où nous avons envie de naviguer, cela va nous donner toute la liberté pour le faire.
À la retraite, nous naviguons maintenant sur les bateaux de location et des amis aux tropiques.

 

 

Les options chantier choisies

Moteur Volvo 2030, 29 CV sail drive à échangeur. Le modèle de base 19 CV était un peu juste. Hélice fixe bipale qui semble un peu trop petite, le moteur prend beaucoup de tours, une hélice à pales repliables plus grande aurait une meilleure poussée.
Il est à noter que les nouveaux Volvo ont enfin un tuyau de vidange d'origine, partant du point bas du carter et sortant à tribord. Il permet de brancher de manière fixe une pompe électrique (avec robinet) et de faire ainsi des vidanges très propres. Sur les anciens, il fallait pomper par le tube de jauge, il restait toujours de l'huile sale en fond de carter.
En conditions normales, régime de croisière à 7 noeuds, moteur à 2500 tours par minute, la consommation est de 2.2 litres à l'heure. Le réservoir de 90 litres donne une quarantaine d'heures d'autonomie soit 250 milles.
Détails dans la page "prévention des pannes moteurs "

La quille longue, tirant d'eau 1.85 mètres, préférable en Méditerranée, malgré la difficulté d'accéder à certains mouillages peu profonds. Le gain n'est sensible qu'au près évidement.

La grand voile à enrouleur dans le mât Seldén Furlin, compromis familial, j'aurais préféré une lattée Elvström pour la performance en petit temps, mais ma tendre épouse préférait jouer la sécurité pour la réduction de voilure par gros temps fréquent en nos régions. L'absence de lattes est pénalisante au près, la voile déverse et fasseye, une lattée est plus rigide et a un meilleur profil. Le maniement s'est toujours avéré très facile y compris par gros temps, comme avec le génois.

Version 2 cabines, avec le grand (c'est très relatif !) coffre tribord. Le petit coffre bâbord reçoit la survie en sac (le container ne passe pas) et les bouts d'amarrage. La cabine avant est inutilement trop grande, au détriment e rangements utiles.

Guindeau électrique Caïman 1 kW, 40 m de chaîne de 10 mm. Le guindeau ne pose pas de problème, sauf pour la télécommande à fil spiralé livrée. Elle n'est pas étanche, un unique lavage au jet et quinze jours d'incubation ont suffit à détruire le circuit imprimé et le microswitch par corrosion. Je l'ai réparée puis abandonnée définitivement, en installant des poussoirs au pied beaucoup plus efficaces pour la manoeuvre.

Bimini top Prestige NV, en Méditerranée, la canicule est parfois redoutable ! La réalisation est très propre et le matériel bien étudié, bien qu'en position repliée, la nuque touche en étant debout face à la barre (voir détails dans le chapitre bricolages).
Le bimini se garde au près jusqu'à force 6 et portant à force 8 sans souffrir.
Au mouillage, en position ouverte dans les îles Lavezzi (sud Corse).

 Lavezzi
Feu de mât combiné, pour sélectionner suivant la navigation les 3 feux de balcon ou le triple de mât. Un inverseur dans le tableau électrique permet de choisir le mode. Ce système économise l'énergie car n'utilise qu'une seule ampoule au lieu de trois pour un éclairement identique. Le feu comportant aussi un flash stroboscopique, disponible sur le marché US, est encore meilleur.
 Feu  combiné

Électronique Autohelm ST 60 : Tridata à la table à cartes, 2 Multis plus module vent sur console de barre. L'ensemble est relié au GPS par le bus NMEA . Pilote ST 5000 dont l'installation est décrite dans une page spéciale.
En pratique, un des multis indique en permanence la SOG (vitesse fond), l'autre le sondeur en approche, et la vitesse speedo en route, ce qui permet d'apprécier le courant. Cette combinaison est très pratique, il me manque que la console radar + traceur.

J'ai installé un bas-étai mobile pour le tourmentin qui s'envoie avec la drisse de spi. La ferrure de mât a été posée à la préparation. La mise en place au près, par force 8 et mer formée est difficile ; il est préférable de ne pas attendre les conditions extrêmes pour l'établir.

 Haut de page

 

Les bons côtés  Haut de page

La qualité de construction, avec le renfort de la proue renforcée en kevlar pour faire le brise-glaces si la Méditerranée vient à se refroidir. Le gelcoat est de bonne qualité, la bande bleue est moulée et non constituée d'un autocollant éphémère comme sur le Feeling. Les divers démontages pour examen détaillé n'ont pas montré de vice caché.

Gréement de qualité Selden et génois enrouleur Furlex. Les manoeuvres d'enroulement se font en douceur.
Attention toutefois au hale bas Selden, Rodkicker 10 d'origine avec son vérin de 250 kgf, un peu léger. Il empêche simplement la bôme de tomber, mais sa force est insuffisante pour la soulever. La balancine reste toujours indispensable.
Le modèle 20 possède un vérin de 500 kgf qui conviendrait parfaitement, mais il est impossible de le monter car la hauteur de la bôme au-dessus de la ferrure est de 60 cm, c'est la moitié de la distance minimale imposée par Selden. Il n'y a pas de solution pour installer un vérin de 400 ou 500 kgf (plus gros) dans le modèle 10.

Très bonne liaison électrique entre le mât et la quille, la câble est bien dimensionné et monté sur des boulons très accessibles. Il évacue bien les charges statiques et devrait encaisser un petit impact de foudre.
Détails dans la page "boulons de quille "

Les parties destinées à recevoir de l'accastillage complémentaire (taquets centraux, faux étai...) ont un bloc d'aluminium de renfort inclus dans la stratification qui rend le montage très simple et solide.

La console de barre est bien conçue, les instruments sont très bien lisibles pour le barreur. Un petit centimètre de plus en largeur et hauteur serait très apprécié, les boîtiers n'ont pas assez de jeu pour passer facilement les caches et les vis sont trop près des bords.
Voici une vue de nuit en pose très longue, la visibilité est superbe (affichage speed over ground, vitesse speedo, distance to way point Lérins 18,9 milles, sous pilote).

 Console de nuit

Les Bavaria sont équipés de paliers auto alignants pour l'axe de gouvernail, fabriqués en Allemagne sous licence JP3. La majorité des grands chantiers les montent maintenant, en remplacement des vieux tubes ertalon qui prenaient rapidement du jeu. C'est un très bon produit, qui pourtant est discret sur les documents constructeur.
Le reproche est toutefois que l'arbre n'a pas de gorge d'origine pour claveter un palonnier de pilote sans avoir à déposer tout le mécanisme de barre.

 Auto alignant

 Haut de page

 

Particularités

La version 2001 a abandonné les cadrans voltmètre et niveau analogiques circulaires peu lisibles de la version 2000 et retrouve un affichage à segments oranges. C'est pratique pour le voltmètre, mais le niveau d'eau est inexploitable, indiquant seulement les tranches de 25%.
Voici une bien meilleure solution pour remplacer ce dispositif "mesure du niveau des cuves "

Perversité du chantier. Si vous n'avez pas pris le guindeau d'origine, le support installé d'ofice est tronconné dans le puit, ce qui rend beaucoup compliqué le montage a posteriori. Le passage des câbles est très facile. Ce comportement est très curieux.
Voir une adaptation a posteriori dans l'annexe du Bavaria 37 "Jonathan Helene's Dream " en fin de cette page.

Autre perversité. Si vous n'avez pas pris la douche intérieure d'origine, la vidange n'est pas posée ce qui rend le montage délicat. il n'est pas compliqué de rajouter une pompe, mais la pose de la bonde est subtile...
La vidange du bac à douche est en option, facturée 800 €, soit presque le prix d'un radar d'entrée de gamme. Hallucinant... L'eau chaude à 1200 € n'est pas mal non plus.
J'ai passé beaucoup de temps à bricoler une vidange de douche, mais l'absence de point bas m'a conduit à un bricolage minable qu'il me faut entièrement refaire. Si vous avez fait mieux, expliquez.

Remarque sur l'accastillage des hublots. Le chantier a deux fournisseurs, vous pouvez tomber sur l'un ou l'autre, cela n'est pas précisé.
Les hublots Gebo sont en aluminium mat, de réalisation classique.
Les hublots Rutgerson sont en inox, avec un système de fermeture moins pratique et un cache plastique chromé interne léger.

 Haut de page

 

Les défauts constatés

Défaut majeur de conception. Les rangements sont mal conçus, trop petits et insuffisants. Les banquettes sont très peu pratiques pour accéder aux bacs sous les sièges. La place derrière les banquettes est totalement perdue. Nous n'avons jamais eu de bateau avec autant de place gaspillée.
L'espace cuisine est trop petit, un seul bac évier touche le panneau glacière rendant cuisine et vaisselle très peu pratique. L'espace entre cuisine et table à carte est inutilement large, il aurait été bien préférable de diminuer ce passage pour gagner 20 cm coté cuisine et table à carte.
La cabine avant a beaucoup trop de place perdue. Ces inconvénients importants ne peuvent être améliorés.

Le W-C imposé par le chantier n'est pas un Lavac mais un W-C ordinaire très médiocre Jabsco, berk... Fini le popo dans l'allégresse... Pas de solution. C'est le retour des pannes, des démontages de clapets, des retours par siphonnage à la gîte en cas d'oubli de fermeture des vannes de ces matériels désastreux. La pompe est montée avec 6 vis auto-taraudeuses dans le plastique mince et cassant qui ne supportent que quelques démontages. C'est très gênant car il faudrait graisser le joint de pompe fréquemment. J'attends la première occasion pour le mettre à la poubelle et installer un vrai.

La quille fonte est une calamité quand le précédent bateau avait une quille en plomb inaltérable. Les attaques de rouille sont inévitables, il ne faudra pas longtemps avant que la surface ne se gangrène. Il n'y a aucune solution de protection efficace, les zingages à chaud ne tiennent pas. Les enrobages epoxy et peintures durent très peu de temps.

La solution stupide de Bavaria pour économiser un robinet à batterie. Relier les deux négatifs des batteries, et couper par une seule clef. Cette solution fonctionne bien si les deux batteries ont exactement le même état de charge. Mais il existe toujours de nombreuses fuites à la masse par les divers appareils, et coté moteur par les diodes de l'alternateur. Si donc une batterie vient à se décharger, un courant va s'établir par les fuites. Appelons R1 la résistance de fuite de la batterie 1, de tension V1, R2, V2 pour l'autre.
Le courant de fuite va s'établir entre les batteries :
I = (V1 - V2) / (R1 + R2)
Ce montage est une stupidité, il faut impérativement rajouter un autre robinet et couper les deux batteries, par le positif ou le négatif, cela n'a pas d'importance sur un bateau non métallique. Ce défaut majeur est dont très simple à corriger, je détaillerai le montage.
Effet pervers mineur de ce montage : l'autoradio perd ses mémoires à chaque coupure batterie, en effet il demande un positif permanent (à très faible courant) pour les conserver.

Aucun dispositif n'est prévu pour maintenir les portes ouvertes, au mouillage ou en navigation, mais c'est le lot commun de la majorité des bateaux. La modification indispensable est toutefois simple à réaliser.
Détails dans la page "astuces du bord, blocage des portes "

L'isolation thermique de la glacière n'est pas suffisante, il faut rajouter une trentaine de litres de mousse pour combler les vides. Attention au maniement de la mousse, c'est très salissant. Malgré une isolation complémentaire importante et après injection massive de mousse, le résultat s'est avéré très médiocre, le groupe de froid Danfoss, prévu pour 90 litres n'arrive pas à étaler et tourne à 90% du temps, thermostat position 3/7.
Voir les améliorations dans la page "astuces du bord, frigo "

Les fonds ne comportent aucun puisard, cela est très gênant car le moindre verre d'eau jeté dans les fonds ressortira sur les planchers à la gîte. L'absence de point bas empêche tout pompage efficace. Le premier volume sous la descente ne communique pas avec les fonds et ne s'évacue donc jamais. il faut percer un trou à la scie cloche, mais attention, la coque est proche !

Le bac à batteries n'a pas de ventilation vers l'extérieur. Cela a provoqué une oxydation par vapeurs acides du tableau électrique des bateaux visités au bout de quelques saisons. Il faudra améliorer la ventilation pour l'hivernage, l'aération générale d'origine est très insuffisante.
Une première amélioration est de couper le panneau de porte pour faciliter le rangement et percer des grilles d'aération.
Une deuxième amélioration est de remplacer le mauvais aérateur de pont par une dorade efficace.

 

Les évacuations de la baille à mouillage sont trop hautes, 3 cm stagnent dans les fonds, il faut installer un caillebotis plastique découpé dans un paillasson caoutchouc, en utilisant les triangles découpés pour surélever la pointe. Cela évitera la destruction rapide de la chaîne du mouillage par corrosion. Le puits d'origine avant modification :
 Eau stagnante

Détail mineur : La commande moteur comporte un joint caoutchouc blanc, monté au silicone baveux, qui se dégrade au bout d'une saison. J'ai réalisé des bagues ertalon en remplacement.

 Joint immonde

L'échelle de bain est dans l'axe du bateau alors que la partie centrale du siège barreur se démonte à quai. Le passage est bloqué ce qui supprime tout l'intérêt du système. D'autres constructeurs ayant poussé davantage la réflexion ont décalé l'échelle pour laisser le passage libre. Sur le 37 elle se replie pour éliminer ce défaut. La modification n'est pas simple.

 Echelle génante

Les plafonniers ont un chromage médiocre, attaqué par la corrosion sur les bateaux visités. Faute de mieux, il faut les siliconer, c'est très laid mais cela retardera l'échéance inévitable. Sur le 34, ceux de la cabine arrière et de la douche sont très mal positionnés, le hublot ouvert en grand touche l'ampoule et brûle si l'on est imprudent. Défaut de conception stupide.
Celui ci n'est pas encore corrodé car le bateau est neuf, mais les hublots brûlés ont déjà été changés. Solution simple : enlever les deux ampoules (les points lumineux sont doublés). Les perfectionnistes déplaceront les spots en bricolant avec résine et gelcoat.

 Combusstion lente

Le logement pour la bouteille de gaz est contre-moulé pour la bouteille camping-gaz et ne permet pas de recevoir les nouveaux modèles plus gros et économiques, moins sensibles à l'oxydation ; ce n'est pas très futé car il y avait largement la place pour un grand logement. Voir la photo sur un autre 34 après des saisons de navigation. Pas de solution simple car l'encadrement de la porte est petit, il serait simple sinon de faire un logement plus grand, il y a beaucoup de place derrière dans le coqueron. Il faut évidement mettre la bouteille dans un fond de bidon plastique pour éviter le contact avec le gel coat.

 Ya de l'eau dans le gaz..
L'intérieur est trop sombre, teinté acajou, mais on s'y habitue. Le joli teck clair Beneteau aurait été plus agréable. Les encadrements sont bien réalisés.
 Carré

L'arrondi du roof est en gelcoat brillant mais glissant et dangereux une fois humide. Il est difficile de coller des bandes ou de peindre à la bille de verre sur une surface non plane, les chutes sont inévitables pour les distraits.
L'aspect de surface n'est pas parfait, il y a eu des rétreints au moulage au niveau des cloisons, l'obligation de le productivité raccourcit trop les délais de démoulage... Le gelcoat présente de nombreux petits défauts dus à un soin insuffisant lors du cirage du moule.

 Passavants glissants

 Haut de page

 

Améliorations à réaliser

Bricolages

Deux taquets supplémentaires sur le tableau arrière pour permettre de passer des amarres croisées dans les ports difficiles. Les chaumards d'origine ne le permettent pas. La modification très simple implique de poser des tasseaux de renforts dans le coqueron arrière qui est parfaitement accessible. Les emplacements et renforts sont prévus pour les taquets au maître beau qui ne sont pas montés chantier, mais les renforts sont d'origine. Ces taquets sont très utiles en mouillage sur catway.

Remarque sur le tableau 220 V. J'ai pris l'installation 220 V d'origine. Pour monter le chargeur, j'ai eu besoin des prises supplémentaires. J'ai pesté contre le chantier qui ne fournissait pas de cosses de réserve. Après en avoir trouvé avec difficulté, j'ai découvert le petit sac scotché contre le tube et totalement invisible sans enlever les colliers... Si vous ne l'avez pas vu, cherchez, il y est !

Eau chaude a posteriori. Si vous n'avez pas pris l'installation chantier, le montage n'est pas très compliqué. N'oubliez pas dans le prix du chauffe-eau de rajouter le kit d'adaptation Volvo qui n'est pas négligeable pour le peu de matériel fourni. Il faut évidement remplacer tous les robinets et doubler les tuyaux. Le problème est pour la douchette de jupe arrière, il faudrait remplacer tout le bloc, le robinet supplémentaire ne se trouve pas en pièces détachées. Devant le prix de l'ensemble, il est préférable de renoncer et de conserver le montage original. Il vaut mieux créer un mitigeur dans le coffre. Cela est simple car il suffit de laisser le réglage fixe, pour réchauffer l'eau de la cuve d'une dizaine de degrés en utilisant un robinet thermostatique très commun. Ce robinet n'a pas besoin d'être accessible, il sera réglé une fois pour toutes.
Voir une adaptation a posteriori dans l'annexe du Bavaria 37 "Jonathan Helene's Dream " en fin de cette page.

Coffre tribord (2 cabines). Le fond du coffre est ouvert. Il faut empêcher que des objets ne tombent sur le mécanisme de barre et donc installer des panneaux de fermeture. Le plus simple est de stratifier un morceau de tasseau qui servira d'appui au contreplaqué de 8 mm. Il est plus facile de monter deux petits panneaux qu'un seul grand.

Montage du bimini top NV. Cette capote et indispensable en Méditerranée, elle couvre très bien le cockpit, la réalisation est soignée, mais le prix est élevé. Il y a toute fois un problème lié à la taille du bateau et la proximité du pataras et du siège barreur. Afin de conserver la toile horizontale, il n'y a qu'une position possible pour le montage du pied rotule, à 40 cm en avant des bossages moulés dans le pont. Cette position convient pour le bimini déplié, mais est trop en avant pour la position de rangement. Le barreur debout derrière la barre, touche avec la nuque les arceaux repliés. Il faudrait alors reculer la fixation de 50 cm pour remonter l'ensemble fermé. Ceci peut être réalisé en ne vissant pas la rotule directement sur le pont mais sur un chariot. Un morceau de rail permettrait alors d'obtenir les deux positions extrêmes

Les balcons arrière tiennent par 6 boulons. Un seul est percé pour le fil du feu blanc arrière. Il faut donc démonter et percer au tour ceux destinés à passer les autres fils, le GPS par exemple. Il faut absolument passer le coaxial dans le balcon pour éviter qu'il ne soit abîmé avec les amarres. Attention, il faut une très longue mèche inox pour percer aussi le tube horizontal.
Voir ce qu'il ne faut pas faire, montage lamentablkle , dans l'annexe du Bavaria 37 "Jonathan Helene's Dream " en fin de cette page.

Cabine avant (2 cabines). Pour récupérer un peu de toute la place perdue au sol, réalisation d'un coffre à chaussures très sommaire. Il suffit de 2 planches, en contreplaqué de 10, plaqué ébénisterie, celle supérieure s'ouvrant avec charnières. Il faut soigner le teinture et le lasurage des panneaux pour se rapprocher des tons Bavaria. Cette cabine avant inutilement grande comparée à la cabine arrière très exiguë devrait être totalement réaménagée pour installer des volumes de rangements rationnels, mais cela est une opération très lourde, demandant beaucoup de travail de menuiserie.
 Coffre à chaussures

Passe fil de pont. Le petit passe-fil d'origine ne permet pas de rajouter des fils supplémentaires (feu triple de mât, stroboscope, VHF ...). J'ai tenté d'installer le beau siphon Accastillage Bernard, mais c'est impossible, la surface disponible est trop faible. Il ne faut pas percer de petites traversées individuelles en avant du mât, les câbles étant très vulnérables et se cisaillant à la base, en particulier avec les écoutes de génois.
J'ai donc réutilisé la platine d'origine en perçant au tour pour insérer et souder un tube inox de 37 mm. Le tube plastique blanc est de l'accessoire piscines, vendu au mètre.

 Passe fil maison

 Passe fil maison

Console à instruments sur panneau devant la table à carte. La console ne doit pas bloquer les portes de l'équipet et du tableau électrique. Le panneau est fixé par deux tiges inox de 6 mm, longueur 15 cm, perçages bien dans l'axe vertical.
La photo montre le début de l'installation.
  Console

 

Équipements complémentaires

Radar : Je le monterai plus tard, le temps sera trop court pour installer proprement l'aérien avant la première croisière. Montage prévu très original, encore jamais vu...
Détails dans la page "installation radar " "

Pilote automatique in board Autohelm sail pilot, vérin électrique. Les formes du coqueron rendent la stratification d'une tablette délicate, afin de recevoir le vérin.
Voir la page "pilotes automatiques " "

Et détails dans la note complémentaire "installation pilote inboard " "

VHF. Sur un bateau neuf, la question se pose d'installer une DSC, mais la réglementation est en plein changement et les modèles actuels seront incompatibles avec les normes en 2003. Je monterai donc, en attente pour deux saisons, un modèle classique de milieu de gamme. L'Icom IC-M45 Euro est un des bons choix.
Détails dans la page "VHF " "
Compléments dans la note "Installation des haut-parleurs de cockpit "

Réfrigérateur
Voir les détails dans la page "astuces du bord, frigo "

Équipement personnels à la table à carte : Barographe, réception météo, traceur GPS et cartographie sur PC portable, comme évoqué dans d'autres pages. En plus du répétiteur Autohelm, un automate maison affichera sur un panneau lcd (petit téléviseur) toutes les informations NMEA et Seatalk décodées, en mode direct et enregistreur, et divers paramètres de gestion d'énergie.

 Haut de page

 

Résumé des commentaires

Une lecture superficielle de cette page (ainsi que celle sur le Feeling 326), laisserait à penser que je dénigre, en ne mettant en avant que les points négatifs. Il n'en est rien, j'examine simplement les éléments dans le détail. De nombreux bateaux équivalents sur le marché ont des défauts majeurs bien plus importants. J'ai visité et navigué sur une grande variété de voiliers, tous présentaient des problèmes, les plus prestigieux étant certes mieux finis, mais au détriment d'un rapport investissement/satisfaction moins bon.
Si vous achetez un bateau dix fois plus cher que le votre actuel, il est certain que vous n'en retirerez pas dix fois plus de plaisir...

Je dirai donc que je ne regrette pas ce choix, j'avais étudié avec soin toute les offres entre 33 et 37 pieds avant de me décider pour le Bavaria 34 qui s'est révélé être une bonne décision. J'ai hésité avec le Son Odyssey 37, mais il dépassait un peu le budget final établi.

Après un premier mois de navigation en juillet 2001, avec une météo hostile alternant calmes et coups de vents entre Marseille et la Sardaigne et très peu de jours agréables pour faire de la voile, le Bavaria 34 a montré un bon comportement, sans mauvaises surprises.

 Haut de page

 

Les commentaires des autres propriéraires de Bavaria

Le respect de la loi m'empêche de publier les textes à caractère diffamatoires envers un concessionnaire et les documents concernant une affaire en cours de procédure judiciaire. Voici d'autres pages de propriétaires.

 

Bavaria 34
Georges Baud, "Kandinsky " (Thonon les Bains)
Alain Caillet, "Cap Bleu " (Martigues)

 

Bavaria 37
Michel Poelemans, "Jonathan Helene's Dream " (Nieuwpoort, Belqique)

 

 

Liens Bavaria

Sous le meilleur métamoteur du moment, www.Google.com, "Bavaria 34 " renvoie beaucoup de liens, mais ce sont en majorité des pages de loueurs sans aucune information technique intéressante.

France :

L'importateur français Bavaria : yachting-selection.com

Remarque sur deux agents en Méditerranée :

En 2001, l'agent de St Raphaël s'est avéré très désagréable. Après l'avoir rencontré une première fois, car je cherchais un bateau d'occasion, je me suis promis que je n'achèterai jamais un Bavaria. Je l'ai revu la semaine suivante, en accompagnant un ami qui était intéressé par un autre bateau d'occasion. Nous avons visité le bateau qui convenait bien, mais le contact ayant été tout aussi négatif, la vente ne s'est pas faite. Beaucoup d'autres sont passés à la concurrence alors qu'ils étaient intéressés par les bateaux.

M. et Mme Laurent, les agents de Bandol à l'époque (il y a eu ensuite changement de gérance), au comportement très positif, m'ont ensuite convaincu de prendre un Bavaria.

J'ai rencontré par la suite d'autres clients Bavaria qui ont tous confirmé mes jugements.

 

 

English links :

bavaria-yachts.com . . . . . . . bavaria-yachtbau.com

Accastillage Rutgerson : rutgerson.se
Selden et Furlex : seldenmast.com
Harken : harken.com
Elvström : elvstrom-sails.com
et les documents moteurs chez Volvo : penta.volvo.se

 

German links :

Il faut se procurer les catalogues listant les petits matériels installés par Bavaria, en particulier le catalogue Gotthardt : gotthardt-yacht.de

Liens vérifiés le 10/07/09

© Christian Couderc 1999-2014     Toute reproduction interdite sans mon autorisation