Voilelec     Retour page précédente
     10 connectés     # # # # # # # # # #  Une missive s'envolera dans l'éther...
 

 Smartmedia

Olympus Camedia C 4040 zoom

Olympus C 4040

Introduction, choix
L'objectif
Capteur CCD
Utilisation du PC
Détails
Les points inconnus
Faq
Le dégradé C4000z
Le successeur C5050z
Liens C4040
Résolution et profondeur du capteur CCD

Maj : 16/06/09

Abstract :
This page is a complementary technical reference manual for C 4040z, the Olympus 4 Mpixels camera. It is a complement of all that is missing in reference manual of the PDF document for basic functions not covered here.
After a life of one year, the next one in 5 Mp is the C 5050z.

Résumé :
Cette page est un manuel technique complémentaire du C 4040z, le photoscope de 4 Mpixels d'Olympus. C'est un complément à ce qui n'est pas écrit dans la documentation PDF de 200 pages pour le fonctionnement de base non repris ici.
Après une vie d'un an, le successeur en 5 Mp est le C 5050z.

Vieillerie

* * * Attention, cette page est obsolète ! * * *

Le site Voilelec a beaucoup vieilli et mon ardeur à le maintenir décline constamment.
Cette page, comme beaucoup d'autres du site, qui était d'actualité au début du siècle, ne l'est plus.
Elle n'a quasiment plus été maintenue ces dix dernières années, et comme tout évolue très vite, elle commence à être rongée aux mites.
Je ne la conserve encore que pour des raisons historiques en attendant de pouvoir passer la main à un successeur compétent.

 

 

Introduction, le choix

Janvier 2002 : J'ai remplacé mon Casio QV3000, qui avait fait une dizaine de milliers de photos et m'a donné toutes les satisfactions.
J'ai basculé du 3 au 4 Mp et hésité entre les modèles, l'offre étant maintenant surabondante entre quantité d'excellents modèles.
Deux candidats sont restés en finale, le Casio QV 4000 et l'Olympus C 4040, le choix n'était pas simple car ces deux modèles sont très proches, capteurs identiques prix et possibilités très voisines.

Casio QV 4000

Utilisation des excellentes mémoires Compact Flash 2, de 512 MB en statique, 1 Gb en Microdrive et bientôt plus, c'est un énorme avantage pour les voraces de la prise de vue.
Synchro pour flash ordinaire.

Pas d'affichage de la distance en mise au point manuelle, ce point m'a énormément gêné avec mon ancien QV 3000 pour des mises au point sur sujets techniques difficiles.
Pas d'affichage de la focale.

 

L'Olympus C 4040

Affichage de la distance en mise au point manuelle (ce fut l'argument de choix décisif).
Optique un peu plus lumineuse équivalente à un 35-105 mm ouvrant à f/1.8 à f/10 (Pour le Casio 34-102 mm f/2.0 à f/8).
Très bon affichage de la valeur de la focale sur le grand lcd à gauche. La jauge repérée W et T assez bien visible.
Très bonne télécommande fournie.

 Microdrive  IBM

Pas de grosse Compact Flash 2 jusqu'à 1 MB, mais de petites misérables Smartmedia de 128 MB pour seulement une soixantaine de photos en SHQ...
J'en ai pris un stock d'avance, mais cela demandera de nombreuses manipulations mais à la longue, je finirai par m'y habituer.
Le 5050 (voir page photo numérique ) résout le problème avec les xD-Picture Card.

 Smartmedia

Flash propriétaire très onéreux. Pas de sabot classique.
Détail mesquin, pas de housse légère fournie (celle du Casio est très bien).
Pas de mode "vidéo past " : Il est dommage que ce mode très pratique pour saisir le début d'un événement inattendu ne soit pas présent (voir en page Casio). Il permet de réaliser de remarquables films techniques, quand l'événement risque de survenir à des intervalles éloignés (exemple : éclair d'orage). Le principe est que le buffer tourne en permanence, en appuyant sur le déclenchement les 10 secondes précédentes sont aussi enregistrées.

 

Les défauts communs aux deux modèles :

La vitesse maximum un peu limitée pour saisir des mouvements rapides, l'Olympus 1/800 sec, le Casio 1/1000, tout cela est loin des 1/18000 d'un E20 (mais le prix est lui aussi différent)...
Il n'y a pas de lcd orientable, pratique dans les cas difficiles. L'affichage est totalement invisible en plein soleil sans utiliser un cache encombrant. Voir les moyens d'améliorer chez Steve's, chapitre "LCD Sunshades " : steves-digicams.com

 Haut de page

 

L'objectif

C'est un équivalent 35-105 mm, ouvrant à f/1.8-/10 en grand angle et f/2.6-/10 en téléobjectif.
Ces performances sont au meilleur niveau de cette gamme, il constitue un parfait compromis. Les bagues vissantes optionnelles reçoivent les compléments optiques
La vitesse de motorisation du zoom et bonne, mais le motoréducteur est bruyant.
La mise au point est parfaite en mode manuel, la distance est affichée très exactement ce qui permet de réaliser de remarquables clichés techniques.
Le mode custom permet de prérégler tous les modes à l'allumage, entre autres, caler la focale initiale en équivalent 50 mm.

 Haut de page

 

Le capteur CCD

Les images ont une taille de 2272 x 1704 vrais pixels, soit 3.780 Mp réels.
Les autres valeurs interpolées (3200 x 2400 interpolé 7.68 Mp) n'ont qu'un intérêt marketing.

Voir les détails des chiffres dans la note sur les CCD

 Capteur CCD

 Haut de page

 

Détails

Ce photoscope comporte de très nombreux détails agréables, dont tous ne sont pas présents dans les photoscopes de cette gamme.

La documentation PDF de 200 pages est assez bien faite et doit permettre à un débutant de d'en sortir et de découvrir les subtilités du matériel. La traduction en français est correcte. Il est à regretter que les termes originaux anglais n'aient pas été conservés, vous ne trouverez dans la table des matières aucun des termes affichés, "custom " par exemple... Il est souhaitable de tirer les deux versions.

La télécommande infrarouge marche bien, c'est un très joli gadget utile, mais la portée est limitée à quelques mètres ce qui est parfois un peu juste.

La numérotation des clichés permanente de 0000 à 9999, en plus de la date, est la bonne solution, mais il manque l'année. Le nom des fichiers est de la forme "<P><mois><jour><num> ". Cette lettre "P " 'est inutile, il manque l "année en clair. Il est donc souhaitable de lancer un petit utilitaire, dans la directorie de transfert, qui renomme automatiquement toutes les images en remplaçant le "P " par l'année.
Cela peut être fait proprement par un programme en C qui vérifie la cohérence des 8 caractères, ou plus simplement par un petit fichier batch, "annee.bat ", qui ne contient pour l'année 2002 que cette seule ligne :
< rename P*.jpg 2*.jpg>.

Le logiciel fourni "Camedia suite 2.5 " ne sert strictement à rien. La mise à jour 2.51 sur le site Olympus ne fonctionne qu'avec la version en anglais et ne résout rien. Il est étonnant qu'Olympus fournisse un si mauvais logiciel... Il suffit de récupérer les notices PDF sur le cd. Si vous êtes sous W98, il faut aussi prendre le driver, sous XP l'appareil est vu d'origine.

 

Le flash

La synchronisation du flash
Cela ne peut être considéré comme un défaut, mais la prise synchro flash multibroches est très spécifique Olympus. Il sera difficile d'en trouver une pour bricoler. Attention de ne pas faire de fausse manoeuvre et d'injecter la haute tension de commande synchro du flash dans le photoscope, il n'y résisterait pas et serait détruit. Le SAV ne le prendrait pas en charge !
Je n'ai pas encore travaillé sur le sujet, si vous avez des informations, je suis preneur.

J'ai commencé les essais en utilisant des cellules de déclenchement pour flash externe, avec les différents modes en flash normal, rideau avant et arrière.

Il faut utiliser les modes slow en flash déclenché ; en mode normal, le pré-éclair déclencherait l'esclave avant l'ouverture du premier rideau.
Évidement, le câble d'origine synchronise au bon moment, sans tenir compte des pré-éclairs.

Résultats des mesures à l'oscilloscope à suivre.

 

Mode Macro

L'affichage de la distance est très pratique en mode manuel pour régler finement la distance. La valeur minimale est 20 cm, comptés du plan frontal de la lentille au sujet. En équivalent 105 mm le champ couvert est d'environ 83*61 mm, le triple en grand angle.

La lentille macro Cokin 4D fournie dans le kit contenant la CLA-1 permet vraiment les gros plans. Voici le même sujet, une pièce sur du papier millimétré, prise au banc macro à 20 cm ('image 2272*1704).
Le diamètre est de 650 pixels sans bonnette, 1150 pixels avec, soit un grossissement d'environ 1.8 fois en linéaire et plus du triple en surface.
 CLA-1

 

Le puissant mode "Reset Custom "

Il faut bien lire la documentation ! J'ai constaté avec surprise que certains utilisateurs n'avaient pas compris un des modes fondamentaux de cet appareil, le mode "reset custom ". Il ne faut pas le confondre avec la touche "custom ", qui n'a rien à voir, mais il est vrai que la documentation est un peu confuse.
Ce mode est le paramétrage de tous les réglages à la mise sous tension. C'est extrêmement puissant, tout peut être défini ! Il y a une vingtaine de réglages, par exemple la focale à la mise sous tension (je règle à 50 mm), les modes flash, etc.. Tout peut évidement être modifié par menu de manière temporaire pour un cliché particulier.

 Haut de page

 

Utilisation du PC

Le disque amovible

Au travers de l'USB, l'appareil et vu comme un disque amovible. Cela est préférable à l'option prise par Casio qui le voit comme un disque dur dont la lettre se met à la suite des disques en service. En utilisant des tiroirs et un nombre de disques variables, Casio le voit comme D, E, F... Ce changement de nom de volume est gênant quand on développe du soft spécifique.
Olympus a préféré la solution amovible, le nom du volume peut donc être fixé comme désiré.
J'ai verrouillé le mien sur "O ", comme Olympus, mon DVD est en "J ", le cd en "K ", le graveur en "L "...
Il est curieux que dans le panneau de commande, il soit vu comme un périphérique SCSI !
Comme sur tous les matériels récents, la liaison USB marche parfaitement. La documentation crée une confusion en parlant d'USB rapide, pouvant faire croire à de l'USB 2, mais ce n'est que de l'USB 1 ! Il y a un facteur 40 dans la vitesse, mais cela suffit largement.
Il faut compter en pratique deux minutes pour vider une carte 128 mB complète soit une soixantaine d'images SHQ.

Pour ne pas planter le PC en déconnectant

Sous Win 98, en éteignant ou en débranchant le photoscope, le PC se plante souvent, nécessitant un reboot et scandisk. Pour éviter cela, cliquez à droite sur le volume amovible et faire "éjecter ". Après quelques hésitations de l'écran, la situation se stabilise et la déconnexion est possible sans crash. Cela n'est pas utile sous XP.

 

L'alimentation extérieure

Le jack japonais est très classique, l'alimentation est en 6.5 V continu, positif au centre. Vous trouverez sans problème en surplus d'accessoires d'anciens gsm ces blocs en super marché, souvent soldés à 1.5 €. Il suffit de changer la prise.
Attention si vous bricolez, de ne pas survolter l'entrée faute de destruction. Cette alimentation externe est surtout utile en prise de vue scientifique déclenchée qui demande à laisser l'appareil alimenté pendant des jours ou des semaines.

Une alimentation extérieure ne charge jamais les accumulateurs en place, à cause du très fort dégagement thermique. L'USB évidement non plus (de plus les 5 V seraient trop bas).

 

Le pilotage de la prise de vue par le PC

Il existe des outils permettant de piloter la prise de vue depuis le PC. C'est une fonction indispensable pour faire des photos scientifiques commandées par programme. Attention toutefois à ces applications laissant l'appareil sous tension pendant des heures ou des semaines. Le ccd s'échauffe de qui pose de nombreux problèmes. Pour les prises de vues espacées sur de très longues durées (exemple : croissance végétale, une vue par 24 h sur plusieurs semaines), il faudrait couper l'alimentation et éteindre l'appareil entre les clichés pour permettre l'équilibrage thermique, mais l'allumage automatique est alors plus délicat avec une entrée/sortie de l'objectif pénalisante (bruit, usure..).

Il existe trois programmes :

Olympus Camedia Software Development Kit : developer.olympus.com
Pine Tree Computing - Camera Controller : pinetreecomputing.com
Cam2Com, take pictures directly onto the hard drive :: lien mort

Il faut configurer le photoscope en "PC Mode " pour qu'il soit vu, l'auteur en parle dans cette page, mais la procédure est très confuse et demande à être mieux décrit. Iil faut comprendre que les deux touches pour accéder au menu secret sont "AEL "( = " custom ") et "OK " : netreecomputing.com/camctl_control_mode

Ces programmes marchent très bien et permettent de contrôler toute la prise de vue par le PC en USB, en déclenchement au coup par coup et par le timer. L'image du lcd est visible sur l'écran du PC. Après utilisation en mode pilotage PC, revenez dans le menu secret pour réactiver le fonctionnement manuel, les deux modes sont incompatibles.

Marc Klein est en train de faire la traduction en Français du Pine Tree, en accord avec l'auteur. J'indiquerai ici la disponibilité.

 Haut de page

 

Premiers tests : La lune

C'est un test très classique qui permet de déterminer divers paramètres. Les clichés sont évidement bruts et sans aucune retouche. Les photos sont faites en F/8 au 1/250, mode noir et blanc. Distance en manuel sur infini, appareil sur pied avec télécommande.

Première constatation en mesurant la hauteur des images. Le rapport du zoom numérique est environ de 167 / 72 soit 2.3, un peu moins que les 2.5 annoncés.
L'augmentation du grain résultante du zoom optique est normale et acceptable.

Deuxième constatation 235 / 167 = 3200 / 2272 = 1.4, cela correspond bien à l'image extrapolée annoncée.
Cette fois l'augmentation du grain liée à l'extrapolation des pixels est très sensible, ce mode semble d'un intérêt limité.

SHQ 2272*1704
Recoupe 200*200

SHQ 2272*1704
Recoupe 200*200
SHQ extrapolé 3200*2400
Recoupe 250*250

Le bilan de ces premiers essais est mitigé. Je suis assez peu satisfait du résultat, je m'attendais à un meilleur piqué en 105 mm. Je ne sais pas expliquer la cause de ce flou. Le ciel était clair, halo nuageux faible.
Faites vos essais et comparez, envoyez vos commentaires et astuces pour améliorer.

Il y a des résultats exceptionnels sur le forum Dpreview, photos de lune obtenues avec des compléments optiques, dont le TCON-14 le convertisseur 1.45 fois d'Olympus (à mon avis totalement inutile) et surtout les très logues focales. (voir liens)

J'ai testé une autre approche. J'ai acheté (04/2002) un Celestron C90 de focale 1000 mm qui donne des premiers résultats remarquables, appareil tenu à la main derrière l'oculaire. Je n'ai pas encore les bagues pour adapter proprement, quand ce sera opérationnel je décrirai l'installation et les résultats dans une page.

Il faut la bague vendue par Olympus à 35 €, la CLA-1 (41 mm mâle /43 mm femelle), qui se visse sur le photoscope.
Sur cette bague se visse un adaptateur T-ring (en français, bague T2) qui passe du 43 mm F au T-ring de 42 mm F.
Sur ce T-ring, il faut l'adapteur spécifique Celestron permettant de se fixer sur le télescope (qui possède un filetage mâle de 37 mm). Il me faut faire tourner cet adaptateur qui curieusement semble d'origine trop petit en diamètre intérieur (26 mm) pour laisser coulisser les oculaires de 27.5 mm.
Je n'ai pas poursuivi ces essais à cause du vignetage trop important, il aurait fallu passer à un Barlow et refaire un système de tube à réglages plus fins par filetages. Cella m'a toutefois fait découvrir le monde de la photo astronomique, qui n'utilise plus d'appareils photos, mais une petite caméra de vidéoconférence avec un balayage XY (colle en télévision) et une poursuite. L'assemblage de milliers de petits clichés donne un résultat inimaginable avec un simple cliché. Recherchez "astro photo " vous serez stupéfaits par les extraordinaires clichés assemblés.

 

Remarque sur les photographies de lune

La lune, tout comme le soleil ont un angle apparent d'un demi-degré environ. Nous ne parlerons pas de photos de soleil, les filtres sont délicats à manier, une erreur risquerait d'abîmer le ccd ou bien pire l'oeil, contentons-nous de la lune avec nos petits moyens.
La lune semble grosse au regard, mais elle est bien petite sur nos clichés.
La taille de l'image de la lune, en équivalent 35 mm (24*36 argentique) est égale à la focale divisée par 110.
Cela signifie que pour obtenir une image plein format, il faut une focale apparente de 2500 mm !
Nos photoscopes avec des focales classiques de 35 à 105 sont très loin de cela. Il faut faire appel à des télescopes ou des montages d'optiques très élaborés pour espérer des photos de qualité. Il ne faut donc pas rêver de miracles sans matériel adapté.

 

La mise au point à l'infini ?

Très curieusement, il semble qu'il ne faille pas se caler strictement sur l'infini en manuel, mais un peu avant ! Les premiers tests à grande ouverture montrent plus de flou à l'infini. Il est possible que ce réglage extrême possède une marge pour la mise au point avec des compléments optiques mal focalisés (sous toutes réserves !).
Il m'a semblé obtenir moins de flou sur des sujets infinis en grande ouverture en focalisant en manuel un peu en avant, sans toutefois descendre à l'hyperfocale. Cela se voit en photos posées de nuit sur les grosses planètes (quelques pixels) en agrandissant fortement. Moins il y a de pixels blancs sur fond noir, meilleure est la focalisation. Cela est évidement invisible sur un paysage.
Je n'ai aucune certitude sur ce point curieux, j'aimerai en parler avec ceux qui ont fait des essais approfondis.

 Haut de page

 

Les points inconnus

Je découvre cet appareil et de nombreux points restent à élucider, je n'ai pas pu encore y consacrer le temps nécessaire. N'hésitez pas à participer si vous avez des idées. Voici les premières interrogations :

Sur la télécommande, à quoi sert le poussoir "channel " ?
Quel est le protocole infrarouge de la télécommande pour l'émuler avec un PC ?
Quels sont les signaux de la synchro flash et où trouver une prise, sinon en utilisant un câble d'origine ou le flash Olympus hors de prix ?
...

 Haut de page

 

FAQ

Peut-on trouver des SmartMedia de plus de 128 mb ?

Malheureusement, et c'est le gros point noir de ce photoscope, il n'existe aucune mémoire de plus de 128 mb. Ce format est en fin de vie, il n'évoluera plus. Il faudra donc se contenter d'une collection de petites 128 mb Olympus, toujours pleines au mauvais moment.
Très curieuse proposition ! Les spécifications des Smartmedia sont formelles quand à la limitation à 128 Mo, mais il semble que les 256 Mo soient disponibles, ce qui est incompréhensible... Voir en page Microdrive et autres mémoires

 

Mise à jour du bios Camédia ?

Olympus n'a pas proposé, à ma connaissance, une mise à jour du firmware. Contactez-moi si vous avez des informations. Il est peu probable que cela existera au vu de la rapidité du renouvellement des gammes.

 

Peut-on augmenter le temps de visualisation de la photo qui vient d'être prise ?

L'image du LCD reste figée le temps du transfert de l'image dans la carte, il serait inutile de l'augmenter, car en mode prise de vue, il suffit d'appuyer deux fois très vite sur la touche de l'écran (monitor), pour afficher les images prises, un appui sur le déclencheur repassant immédiatement en mode normal.

 

Le point nodal

Le point nodal est le centre optique du train de lentilles qu'il faut connaître si l'on veut faire un panoramique pour éviter toute déformation des objets proches. Il faudra faire tourner l'appareil autour de l'axe vertical passant par ce point.
Ce n'est évidemment en rien le pas de vis du sabot décalé latéralement. Pour être rigoureux, si les images doivent être utilisées pour des calculs géométriques il faut faire un sabot de rotation spécial avec un rail de réglage gradué pour se régler suivant la focale.
Olympus annonce ainsi, dans une obscure note technique, les distances du point nodal mesurées depuis le plan frontal.
Wide = 32.0 mm (grand angle seul)
Wide + WCON-8 = 54.8 mm (avec tube et lentille)
Tele= 3.3 mm (en équivalent 135 mm)

 

Vérification de la mise au point automatique

Après avoir pressé le déclenchement à mi-course, la mise au point se fait en automatique, mais elle est parfois fausse en faible lumière. Il est possible de la visualiser en appuyant simultanément sur " OK ". La distance s'affiche, mais la séquence d'appui est critique.

 Haut de page

 

La version dégradée à bas prix, C 4000z

L'Olympus 4040 aura vécu moins d'un an, ce qui l'usage normal maintenant. La fabrication du 4040 a été arrêtée (mi 2002).
Pour assurer la jonction avec le 5050, et continuer à tenir sa place sur le créneau des 4 Mp, Olympus a sorti le 4000z, nouveau produit économique de transition. Le prix de vente a été abaissé en dégradant le produit pour baisser tous les coûts de fabrication, comme par exemple l'utilisation d'un moteur de zoom plus lent dans un objectif économique, le remplacement du métal par le plastique et divers détails comme l'absence de télécommande. Le nouveau boîtier est peint en gris, de finition plus médiocre et sent l'économie poussée à l'extrème.
Cette démarche perfide est destinée à maintenir un écart de prix marketing entre les gammes, mais il est dommage de ternir l'image de la marque par un produit dégradé inférieur à la concurrence des autres 4 Mp, sans l'annoncer clairement. Le consommateur ne regardant souvent que le prix risque la confusion, il sera déçu et prendra une autre marque la prochaine fois.

 Haut de page

 

Le successeur C 5050z

La gamme est remontée d'un cran avec le 5050 qui est un 5 Mp utilisant le capteur Sony du moment, comme tous les autres de cette gamme. Il sera disponible en masse en France pour novembre 2002. Nous sommes loin de la qualité médiocre du 4000Z cité au dessus
Le 5050z est aussi un matériel de transition qui durera (presque ?) un an, la prochaine génération de ccd, voir la page ccd , changera fondamentalement la conception des matériels.

La question à se poser est donc :

Dois-je jeter mon 4040 à la poubelle pour acheter le 5050 ?

Il faut voir objectivement (amusant en photo !) quelles sont les différences, hormis la résolution évidement. Ne confondez pas, il s'agit toujours d'un petit CCD de 1/1.8 de pouce qui n'a rien à de comparable au gros capteur de 2/3 du E20 !

Nouvelles XD Picture Card, le format très intéressant pour les futures grosses capacités de 8 Go. En bonus extraordinaire, il accepte aussi les vieilles Smartmedia 128 Mo et en plus les Compact Flash, y compris Microdrive 1 Go ! ! C'est vraiment magique car c'est le seul appareil qui reconnaît tous les formats du marché, du jamais vu...
Le photoscope sait gérer deux formats simultanément !

xd xd

La nouvelle mémoire permet une rafale de 11 images à 1.7 image/seconde et 4 images à 3.3 ima/s, parfait !

Les commandes et menus sont très améliorés.

Le nouveau sabot de flash sera parfait pour un cobra, c'est un gros avantage.

Le boîtier est sensiblement identique en taille, un peu plus lourd, même alimentation parfaite par 4*R6.

Le viseur LCD bascule maintenant, il est de taille identique 110 kp, mais n'a que deux positions (H ou V), pas les intermédiaires.

Le ccd est toujours un petit 1*1.8 " en 24 bits, avec un objectif identique, c'est un peu juste maintenant en 5Mp. Il ne faudra pas s'attendre à une augmentation de piqué sensible entre le 4 et le 5 Mp. Le pourcentage de couverture des photosites n'étant pas augmenté par rapport au 4 Mp, il y aura moins de surface active donc plus de bruit. Sony tirera cette gamme de capteurs j'usqu'à 6 Mp l'an prochain, mais nous sommes aux limites extrêmes de cette génération technologique finissante.

Pour le reste, comme le très bon transfert USB1, c'est identique au 4040. L'affichage des distances en manuel devrait être aussi bon. Il faudra voir s'il est encore indispensable de passer en zoom numérique pour visualiser la focale (ce qui est idiot). Il n'est pas précisé dans l'offre européenne si la télécommande sera aussi fournie dans la boite, il faut l'espérer.

Tous ces points font que le 5050 sera un leader dans le milieu de gamme, son achat est donc à envisager très sérieusement, mais la concurrence sera très rude au printemps 2003, chaque constructeur offrant un matériel utilisant ce CCD Sony 5 Mp et des lentilles identiques au précédant 4 Mp, en attendant la nouvelle génération de capteurs bien meilleurs probablement fin 2003 !
Vous avez bien compris que l'argument de la décision de changement n'est pas le passage de 4 à 5 Mp, l'optique identique ne chargera pas beaucoup le piqué des clichés, mais un ensemble d'améliorations positives.

 

La question peut se poser autrement :
Sachant que les gammes 5 Mp fin 2002 auront une durée de vie d'un an, faut-il attendre les nouveaux capteurs et conserver son matériel actuel jusqu'au printemps 2004, car les photoscopes de la prochaine génération seront vraiment meilleurs et approcheront alors le piqué des 24*36 ?
Voir la page ccd
On finit par mourir à trop attendre, considérons ces produits comme des biens de consommation à pérennité d'un an...

J'ai changé en décembre 2002, voir la page consacrée au C 5050z

Hauts de gamme Olympus

Dans les gammes supérieures, cela bouge beaucoup, après les excellents E10 et E20, Olympus continue avec les grands capteurs au très bon piqué (taille 24*36) et annonce le OM 4 Ti qui reprend les formes du M1 des années 70 mais en numérique à objectifs interchangeables superbes des gammes 24*36 qui sont à leur apogée. Pour à peine quelque fois le prix du matériel, nous nous approchons bientôt de la qualité argentique.

 Haut de page

 

Liens Olympus C 4040z

Pages US

La page de base indispensable chez Steve's : steves-digicams.com
Bon descriptif : dcresource.com/reviews/olympus/c4040z-review
Voir aussi le forum Olympus sur : imaging-resource.com
et : dpreview.com
Olympus US : olympusamerica.com
A good page : molon.de/4040

Comprendre le jargon : En lisant les forums, il faut traduire l'argot photo US : "UZI " = "Olympus "... Je n'avais pas décodé la première fois !

Superbe caisson étanche : ikelite.com
Autres caissons : scubaland.fr

Auxiliary lenses and various articles for Oly Camedias : cliffshade.com/dpfwiw
Le TCON-14 donne un équivalent 150 mm, ce qui est un peu faible pour l'investissement : Olympus
La bague "Tiffen 41-43mm Lens Mount " à moins de $10 est très économique : bugeyedigital.com

Le luxueux flash FL-40 qui peut travailler en pré-flash ou en automatique :
Disabling the FL-40 Pre Flash : davidweikel.com/E10_samples/preflash

Voir chapitre au-dessus le pilotage de la prise de vues par le PC.
Exif Viewer, pour voir les détails techniques de la prise de vue : takenet.or.jp/~ryuuji/minisoft/exifread

Olympus C-4000 Zoom : imaging-resource.com/PRODS/C40

Bagues : Il y a mieux que la bague originale Olympus CLA-1 :
Chez CKC-Power, un tube sortant à 37 ou 49 mm pour $25 (et l'adaptateur T-mount) : ckcpower.com/olympusad
Le tube CLA-1 est à $14 en seconde source (Digital Camera Lens Tubes) : 2filter.com
Les adapteurs T-ring en 43 mm sont rares (mais le 35 mm courant), il faut une double conversion : lien mort

Pages en français

Voir les accessoires et les compléments optiques, comme le TCON-14, télé (x1,45).
Petite page Megapixel (tests d'appareils) : megapixel.net
Résumé : son-video.com...OlympusC4040
Pilotage des Apn Olympus avec Cam2com : argus-photo.fr/photo-numerique

 

Le photoscope suivant : C-5050z

* Liens vérifiés le 16/06/09



© Christian Couderc 1999-2014     Toute reproduction interdite sans mon autorisation

Page vue   27289   fois       IP : 10.42.2.68

 Haut de page         Dernière retouche le 01 Septembre 2013 à 20 h           Retour page précédente

    Voilelec