Voilelec     Retour page précédente
     9 connectés     # # # # # # # # #  Une missive s'envolera dans l'éther...
 

Mio Moov Spirit V735 TV

(note)

Introduction
Les points positifs
Premiers défauts majeurs
Les gadgets inutiles
Particularités des paramétrages
Alimentation électrique
Débordements de mémoire
Débridage et applicatifs
software Nav N Go IGO 8
GPS 10 pouces
FAQ
Conclusion
Liens

Maj : 11/08/10

Abstract :
A compilation of knowledge, problems and solutions around the MIO Moov Spirit V735 TV.
This is a personal work and compilation of informations from various forums.
How to correct or change this buggy software?
Don't hesitate to contribute if you see errors or if you have answers at some problems.

Résumé :
Une compilation des connaissances, des problèmes et solutions autour du MIO Moov Spirit V735 TV.
Il s'agit d'un travail personnel et de la compilation d'informations provenant de divers forums.
Comment faire pour corriger ou modifier ce logiciel bogué ?
N'hésitez pas à contribuer si vous voyez des erreurs ou si vous avez des réponses à certains problèmes.

Vieillerie

* * * Attention, cette page est obsolète ! * * *

Le site Voilelec a beaucoup vieilli et mon ardeur à le maintenir décline constamment.
Cette page, comme beaucoup d'autres du site, qui était d'actualité au début du siècle, ne l'est plus.
Elle n'a quasiment plus été maintenue ces dix dernières années, et comme tout évolue très vite, elle commence à être rongée aux mites.
Je ne la conserve encore que pour des raisons historiques en attendant de pouvoir passer la main à un successeur compétent.

 

 

Introduction

Cette petite note est ma contribution à la compréhension des subtilités des GPS MIO Moov Spirit V735 TV. Elle vise à compiler ce qu'il faut savoir pour exploiter ce matériel car la documentation est très indigente. Elle s'étale sur les évidences et passe totalement sous silence les points confus et les bogues.
Je maintiendrai dans cette page mon acquis sur ce matériel et les questions sans réponse dont je sollicite une aide par des esprits curieux plus compétents que moi.
Il faut s'appuyer sur les fils de discussion des forums pour rentrer dans les détails.

 

Les raisons de ce choix du MIO Moov Spirit V735 TV

J'ai expliqué en page MIO mon parcours sur les anciens MIO C510 puis C320b que j'ai beaucoup appréciés, puis le bref passage sur le Tomtom One XL IQ Europe (42 pays).
J'ai remplacé ce Tomtom en septembre 2009 par ce nouveau MIO Moov Spirit V735 TV.

Le grand écran de 7 pouces en 800*480 est particulièrement agréable avec le camping-car; il a été la cause première de ce choix du Moov Spirit V735 TV, je trouvais le Tomton trop petit.
J'ai été déçu par le Tomtom One XL IQ et l'ai abandonné en septembre 2009 pour diverses raisons :
° Autant le MIO était ouvert à toutes les manipulations de software sous Windows CE, ce qui permet de faire tourner d'innombrables applications, autant le Tomtom One XL IQ qui ne possède pas de carte mémoire externe ne permet aucune fantaisie. Tomtom et Garmin sont basés sur un noyau Linux, la panoplie de programmes exploitables est plus réduite.
° Il affiche une stupide fausse "boussole" qui affiche la direction de la carte au lieu du nord, ce qui est une hérésie pour un marin (mais d’autres versions de la marque n’ont pas ce problème et sont paramètrables).
° Il est impossible de configurer séparément la taille et la position des indications par un menu.
° Le mode IQ est inexploitable sur tous les modèles, non seulement les résultats ne sont pas très pertinents, mais surtout cette fonction consomme énormément de ressources CPU. Ce processeur n'est pas très rapide, le recalcul est anormalement long et les indications de changement de direction arrivent trop en retard. Il est heureusement très simple de désactiver définitivement ce gadget par le menu.

Hormis les défauts cités, le Tomtom n'a pas de gros défaut majeur, son software est stable et raisonnablement bogué, son ergonomie est bonne, il possède toutes les fonctions utiles que l'on peut souhaiter.

Je me méfiais toutefois (à juste titre) du sulfureux soft Navman Spirit, mais MIO ayant fait la stupide et lamentable erreur de perdre sa licence IGO, suite à ses infractions sur le copyright, il ne leur restait que cela pour (mal) rebondir. Il est bien regrettable que MIO ait fait le mauvais choix du Navman après leur bévue et n'ait pas pu acheter la bonne licence Nav N Go Igo 8, nous aurions eu alors un GPS de rêve.
Les chapitres suivants montreront les problèmes de ce software Spirit, encore en l'état de brouillon, qui sera abandonné avant d'être fini.

v735tv

MIO Moov Spirit V735 TV

(J'ai honteusement pompé ces images sur le site MIO)

 Haut de page

 

Les points positifs du Mio Moov Spirit  V735 TV

Le grand écran de 7 pouces (17.6 cm) est très agréable sans trop d'effet miroir. Un cache souple sera quand même nécessaire pour éliminer les rayons de soleil rasants.
L'affichage en navigation est optimal, sur route, la navigation est fluide et le recalcul rapide grace au très bon CPU ARM Sirf Prima à 600 MHz, 128 MB de RAM et la ROM de 1 GB .
La grande surface de l’écran et la bonne qualité graphique permettent des affichages épurés et clairs, les textes se détachant bien de la carte.

Le grand support articulé est bien conçu. Cette fixation à glissière un peu encombrante est d'une grande fiabilité, le GPS ne peut pas tomber de son support comme sur beaucoup d'autres aux encliquetages douteux.

Sur route, la navigation est agréable et fluide, le recalcul est rapide et les indications de guidage judicieuses.
Je n’ai pas encore eu de plantages en navigation comme sur les Tomtom (hormis le problème des CI perdus traité plus loin).
La réception GPS est très bonne grâce à l’implantation du remarquable et très sensible SIRFstar 3 qui domine le marché des GPS.

Les dépassements de vitesse sont bien indiqués par un son au franchissement puis par un affichage permanent du panneau, mais hors infraction, il n’y a aucune indication de la vitesse autorisée.

Les modes « recherche de lieux » fonctionnent bien et en quelques touches il propose une liste pertinente des choix possibles.

Le bouton poussoir "escape" s'avère original et pratique pour accéder aux menus.

Tout cela est très favorable à ce V735TV, mais à l’exploitation des menus, la situation devient malheureusement toute autre !

 

 Haut de page

 

Premiers défauts majeurs constatés

L'ergonomie de ce programme Spirit (de Navman) est exotique. Spirit est trop loin du niveau des leaders du marché. Il faut espérer de prochaines mises à jour pour corriger ces nombreux défauts. Il est dommage que cet excellent hardware soit massacré par un si médiocre software.

Voici une liste non exhaustive des principales anomalies relevées lors de mes premiers tests. Mes lecteurs sont appelés à compléter.

Aucune information sur la réception GPS (défaut majeur de conception)

Il n'y a pas de page montrant le niveau des satellites reçus, la qualité du signal et la précision, ni d'indication d'altitude et encore moins les heures du lever et coucher du soleil !
Cela est une anomalie majeure, je n'ai encore vu aucun autre GPS qui n'offre pas ces indications basiques et fondamentales avec un accès rapide d'un click en mode navigation.
Il n'y a même pas de bargraph en navigation montrant le nombre de satellites reçus et le niveau de la batterie.

 

Pas de point GPS (défaut majeur de conception)
Impossibilité de rentrer les coordonnées GPS d'une destination et de lire en mode exploration les coordonnées d'un point sur la carte.
C'est consternant !

 

Pas de boussole (défaut majeur de conception)

Il manque l'affichage d'une indispensable boussole en bas à gauche !
Il n'y a aucune référence du Nord en mode classique "Garder le nord en haut de l'écran carte en 2D" = désactivé, quelle frustration pour un navigateur !

 

Exploitation des CI personnels (défaut majeur de conception et bogue)

Le choix de gestion des CI (POI) est exotique et douteux. Sur tous les autres matériels, à partir d'un point choisi (ma position, ma destination, sur le parcours…), la liste des POI est proposée, on sélectionne une ou des collectes (d'origine ou personnelles) et une liste s'affiche, classée par distances à vol d'oiseau. On peut ainsi explorer et choisir un point même à grande distance.
Spirit a fait un choix tout différent, les CI cochés apparaissent sur la carte en mode exploration. C'est pratique si les CI sont proches, il suffit de cliquer sur une icône pour voir l'étiquette descriptive puis sélectionner, mais cela pose un gros problème pour des CI à quelques dizaines de kilomètres, car si l'on augmente l'échelle (le fond devient uniforme) ils disparaissent tous sans aucune indication d'alerte ! Il faudrait absolument disposer aussi du mode liste classique.
Il existe bien un mode liste indiqué dans la documentation, mais c'est seulement pour les CI d’origine, il n’a pas d’équivalent pour les CI personnels.

Comme pour la TMC, le fonctionnement est imprévisible. Sans raison apparente, parfois les CI sont bien affichés malgré le message d’erreur de chargement de cartes, parfois rien ne s’affiche. Un reset ne résout pas le problème. Je n’ai aucune autre explication pour ce fonctionnement erratique que les bogues de débordement mémoire.

 

Affichage sorties d'autoroutes (médiocrité et bogue ?)

Les documents constructeur montrent le mode visualisation TruMap des sorties d'autoroutes, d'appellation confuse "vue des croisements", sans aucun choix de paramétrage.

Le graphisme est grossier, avec une masse noire occupant la moitié de l’écran.
Comme montré sur ma photo, les panneaux ne sont pas représentés à l’identique de l’autoroute, l’affichage ne montre que le principal, il est moins agréable et lisible que celui des leaders.

Quand le cas se présente, cette image apparaît une fois de temps en temps. Les dernières mises à jour montrent plus fréquemment ces écrans. Le Tomtom en montre beaucoup plus.

Problème majeur : Cet affichage ne sait pas gérer le cas complexe d’une bretelle qui se dédouble immédiatement. Il oublie alors de représenter celle à ne pas prendre, c’est une source de confusion car les deux branches montrées ne correspondant pas aux trois directions que l’on voit sur l’autoroute.

autoroute

Mode marche (piéton) (défaut majeur de conception)

Explication très confuse de la documentation (ce mode n'est pas disponible sur tous les modèles). Le site MIO vient de mettre en ligne une FAQ confirmant  sobrement :
" La fonction Mode Piéton est disponible sur le V505, mais pas sur le V735 " (20/11/2009)

 

Entrée texte au clavier (défaut majeur de conception)

Il manque des flèches de déplacement du curseur, il est aberrant si l'on veut corriger un caractère en début de texte de devoir tout effacer et tout retaper.
Il est impossible de repositionner le curseur dans la ligne, c'est une anomalie de conception.

 

Microphone absent (bogue ?)

Le software ne propose pas le microphone contrairement à ce qui est montré dans les documents. Il existe probablement dans le harware mais n'est pas activé.
Une punaise rouge est bien placée sur la carte, mais elle est inactive.
Autre gag lié aux enregistrements, les copies d’écran « enregistrées » n’apparaissent nulle part en explorant le disque et il n’y a aucune application pour les ressortir sur le GPS ou sur le PC via Miomap.

 

Point hors cartographie (défaut majeur de conception)

Impossibilité de rentrer un point non connu de la cartographie Téléatlas. Si la destination est au bout d'un chemin non cartographié, il n'y a aucun moyen de le faire accepter. Il faut se rabattre sur l'extrémité du chemin connu, qui est parfois à plusieurs kilomètres. Les autres systèmes signalent "destination non accessible" mais acceptent le point.

Je vous épargne la liste des autres points qui seront à revoir mais qui sont moins fondamentaux, du genre :
Impossibilité de changer les sons des diverses alertes.

 

TMC : Info trafic basic (bogue de gestion mémoire)

Par défaut le TMC (Traffic Message Channel) est configuré au minimum, en "basic" les « infos trafic » ne sont disponibles que sur les autoroutes à péage. Le seul choix de fréquence possible est : « automatique ».
L’achat d’une clef TMC premium à 29.90 € permet de récupérer les informations hors sections à péage quand elles sont disponibles (grandes villes).

Quand cela marche (voyant de droite vert), des dizaines de messages récents, indiquant des travaux, incidents, fermetures de bretelles sur le réseau autoroutier, sont affichés. En « trafic», la carte est présentée correctement comme en « explorer », orientée nord en haut.

Comme montré sur ma photo, les logos apparaissent bien sur les en menus « trafic», « explorer » et « carte » ainsi que les CI personnels, puis d'un coup tout disparait (voyant gris), la réception FM du 107.7 MHz restant parfaite sur l'autoradio du bord. Il peut aussi se produire que seuls les CI soient perdus alors que les « infos trafic » persistent (voyant vert). Un reset ne résout pas le problème.

Je n’ai pas d'explication pour ce fonctionnement erratique, sauf bogue probablement liée au débordement mémoire ?
Les petits logos bleus sont les aires camping-car, capturés une fois où les CI (POI) n’étaient pas plantés. Les sections en violet signalent la pluie ou un problème sur le tronçon. En zoomant, il est possible de voir quel coté de l’autoroute est concerné.


Si l’échelle est trop grande, toutes les indications disparaissent sans aucun avertissement, comme pour les CI.

Le chapitre  suivant  évoque le contenu et la pertinence de ces messages.

 

Utilité de ces messages TMC « infos trafic basic»

Quand il n'est pas planté, le TMC marche très bien sur Spirit, nous allons maintenant parler seulement du contenu.

Comme pour les anomalies de données Teleatlas, il ne faut pas confondre l’exploitation des TMC qui dépend du software du GPS et le contenu qui ne dépend que du gestionnaire d’autoroute.
Ce contenu s’avère trop indigent.
Beaucoup d’informations ne sont ni pertinentes ni utiles.
Nombre d’incidents sont signalés et rien n’existe en passant sur place, alors que le message a été actualisé dans les dernières minutes. Sur la photo exemple, trois véhicules et voies fermées étaient signalés, mais rien n’existait en passant sur place.
Le plus grave est que des événements majeurs comme des travaux avec rétrécissement de voies ne sont pas signalés alors qu’ils sont indiqués sur les panneaux d’affichage des portiques et par les informations radio.
En régime pluvieux, les tronçons sont signalés en violet, ils changent très souvent, mais toujours à contretemps, les averses étant imprévisibles avec précision, ces indications peu réactives sont donc totalement inutiles.

Une information est particulièrement importante sur le parcours Paris <> Marseille, c’est le temps de passage sous Lyon Fourvière et l’alternative de contournement par l’est. Malheureusement cette portion étant hors péage, elle est totalement ignorée de la TMC basic.

Après avoir bien testé le système entre les pannes, j’en suis arrivé à la conclusion que les multiples informations apportées par les « infos trafic basic» ne servaient absolument à rien et cela n’a en rien modifié ma conduite. Les indications des portiques sont plus pertinentes et suffisantes. Sur mes prochains parcours d'autoroute, l'antenne sera rangée et le TMC abandonné définitivement.
Je n’ai pas l’expérience du mode premium, mais il est possible que dans les grandes villes un embouteillage signalé incite parfois à prendre un autre chemin.

 

Arnaque ou bogue ?

Au bout d'un mois après la première mise rn service; en testant le mode "Trafic", j'ai eu la stupéfaction de voir une page indiquant qu'il fallait acheter le module chez MIO !
Pour débloquer la situation j'ai réinstallé mon backup et le trafic a refonctionné.
Il n'est question nulle part de cette limitation, mais il ya tant de bogues qu'il ne faut être surpris par rien.

Rappel orthographique : en français "trafic" s'écrit avec un seul "f", en anglais "traffic" s'écrit avec deux "f".

 

Vitesse limite (conception médiocre)

Pas d'affichage de la limite de vitesse en cours hors dépassement.

 

Taille affichage caractères (insuffisance de conception)

En mode navigation, les chiffres sur le bandeau de droite sont trop petits. Ce n'est pas paramètrable dans les menus !
Plus généralement, il manque un éditeur de skins. Taille et graisse à augmenter.

 

Messages vocaux (conception médiocre)

Le contenu des messages vocaux est judicieux, mais la diction de la locutrice est un peu artificielle, du type "sortie à / un / virgule / six / cent / kilomètre" (avec des trous entre les fragments).
Il faut supprimer ce "virgule" inutile et gênant ou exprimer en mètres. Pour les distances inférieures au kilomètre, le message est correct, en mètres seulement.
Les voix avec indication du nom des rues s'avèrent exaspérantes, on repasse vite à la version minimaliste.

 

Je n’ai signalé ici que les plus gros problèmes pour ne pas alourdir...

J'ai contacté MIO qui m'a répondu qu'un patch était en cours de fabrication mais sans donner la moindre date de parution de ce premier correctif pour commencer à sortir de cette situation déplorable.

 

20 Novembre 2009 : Du nouveau pour nos pauvres V735 TV en détresse !

Sur le site MIO est enfin apparu l'outil de mise à jour "SmartST_V735_v6_10_0518.exe" (Miomam, MonMio, réinstaller le logiciel).

Version initiale du firmware :

* Application Model: HAMMER_VT705 (1, 59) WinCE: 0x500
* Application Version 6.10.0303 2009-05-27T18:59:15
* Mapcore Version: T-core-v1_42_0064 2009/05/20-14:52:01

Version après mise à jour 11/09 :

* Application Model: HAMMER_VT705 (1, 60) WinCE: 0x500
* Application Version 6.10.0518 2009-10-20T19:26:45
* Mapcore Version: T-core-v1_42_0094 2009/08/24-21:31:16

La très mauvaise nouvelle est que les modifications très mineures apportées ne résolvent en rien les problèmes listés ci-dessus.
Le site indique que cette mise à jour corrige le problème des cartes incorrectement chargées, c’est faux, le bug persiste.

Autre mauvaise nouvelle, ce « SmartST_V735_v6_10_0518.exe »  ne permet pas de reprendre la main après un formatage. Tout se passe bien au début :
Formatage Fat 16 (durée 5 minutes)
Eteindre le GPS puis débrancher et rebooter. Messages “Accept”, “Product key not valid”, puis écran noir
Brancher usb, lancer MioMore, Mon MIO, récupèrer les clefs
Débrancher, relancer « no maps… », rebrancher, restaurer ses paramètres sauvés
Avec le DVD MIO dans le lecteur, Mes abonnements, récupérer mes abonnements.
Mais ici cela ce gâte !
Récupération des cartes. Les cartes se sélectionnent bien d’un click à la racine « Europe », mais au lancement, tout se bloque définitivement et les cartes ne sont pas chargées !
Ne vous lancez pas dans cette procédure sans le backup initial !

 

Décembre 2009 : Résolution d'un bug majeur

Sur la première version se logiciel, il se produit un débordement mémoire entraînant un message d'erreur au boot, lors du chargement des cartes, "Des cartes n'ont pas été correctement chargées".

Ce bug majeur a été enfin résolu en 12/2009, et incroyable, cela fonctionne après exécution de la procédure !

Voir la FAQ MIO :

Question: (577) Solution pour le message d’erreur sur le V735 “ Certaines cartes n’ont pas été correctement chargées”

 

bug

La mise à jour Moov entraîne l’apparition d’une marque de vitesse limitée en cours, sous forme d’un  rond rouge au tiers gauche bas. C’est une très bonne idée, malheureusement  l’information issue de la base Téléatlas n’est absolument pas fiable, et la majorité du temps, y compris sur autoroute,  la valeur est affichée est de 70 km/h, ce qui est aberrant.
Neuf fois sur dix, le signal sonore de dépassement de vitesse est ainsi erroné.

Mises à jour en cours : Corrections mineures (les autres bugs cités existent toujours)

Miomore v6.10.525 / SmartST v6.10.0520

 

 Haut de page

 

Les gadgets

TNT

Le module tuner est très bien réalisé. J’ai testé avec soin ce récepteur TNT(non HD), il m’a très favorablement impressionné par sa qualité et sa sensibilité, l'image est superbe, il ne pixellise pas à champ faible, mais c’est un GPS que j’ai acheté, pas un téléviseur…
Toute réception demande une bonne antenne pour disposer d’un signal exploitable. Avec le petit dipôle de base ou l'antenne escamotable, la réception ne sera évidement possible qu’en champ fort à vue de l'émetteur. Avec un signal correct, nécessitant dans la majorité des endroits une bonne antenne extérieure, ce tuner TNT fonctionnera parfaitement.

Il me semble toutefois qu’il aurait été préférable de proposer à la place de ce remarquable tuner TNT peu utile, une entrée vidéo pour caméra de recul, par ailleurs moins onéreuse à implanter.

 

Applicatifs inutiles

Les divers applicatifs suivants sont assez inutiles et seule une très faible partie des utilisateurs les exploitera.
Ils sont destinés à enrichir la plaquette commerciale et faire des démonstrations clinquantes lors des salons, ce qui masque les défauts réels et fondamentaux du reste.
Ce n'est pas ce qui est important dans un GPS.

Guides WCities

Sur le site MIO, il est possible de récupérer trois échantillons gratuits (Londres, Paris, Rome), cela permet d’essayer ces guides. Le contenu est assez indigent, avec d'étranges critères de sélection des lieux. Les prix des autres guides sont prohibitifs au vu du service rendu, il ne s'en vendra que très peu.

Transmetteur FM intégré

C'est un dispositif totalement inutile, il vaut mieux garder le GPS indépendant de la radio du bord, et comme les changements des stations écoutées sont fréquents en roulant, il est impossible d’aller reparamétrer chaque fois la fréquence d’émission dans un menu enfoui.
Pour la même raison d’indépendance, l’absence d’un inutile Bluetooth n’est en rien pénalisante, un GPS n’est pas un téléphone.

NavPix

Cliquez sur Mickey, pour aller à Eurodisney… Fonction farfelue qui permet de rejoindre un lieu d'après sa photo "géotaguée"...
Une collection d'une centaine d'échantillons de Navpix est préchargée dans \My Documents\My Pictures (Barcelona, Madrid, Valencia,...), mais ils ne semblent pas activés, je n’ai pas pu les faire apparaître comme l’indique la documentation. Sur le site MIO, il est possible de récupérer quelques échantillons qui fonctionnent pour essayer cette fonction gadget. Après l’avoir testée, on efface tout et on oublie.
Effet pervers de cette fonction. Le fait d’installer les quelques exemples m’a totalement planté mes CI que j’avais eu bien du mal à rentrer pour contourner la bogue de débordement mémoire, il m’a fallu tout renettoyer pour reprendre la main.

 

 Haut de page

Quelques particularités des paramétrages

* Menu "Mon MIO"

** Options d'itinéraires ***Type d'itinéraire
Seuls choix vraiment exploitables, "plus rapide" ou "économique" pour éviter les péages. Le plus court propose des chemins impraticables.

** Affichage de la carte *** Thème des cartes
La valeur par défaut est "Malmö", tous les fonds proposés sont épurés et agréables, mais un éditeur de skins permettrait de personnaliser à son goût et changer les textes des noms de lieux qui ne sont pas des plus lisibles en blanc bordé de noir.

** Gestion d'alimentation
Pour indiquer le % de charge de batterie si non alimentation externe.
Cacher cette information au troisième niveau d'un menu est un choix peu ergonomique, un petit bargraph en navigation serait plus utile, il y a bien une petite pile symbolisée en page menu mais pas assez précise.

** Défilement de la liste.
Il est préférable de choisir "touche", sinon la manipulation par glissement s'avère trop hasardeuse en roulant !

 

 Haut de page

Alimentation électrique

Le matériel est livré avec un convertisseur allume cigare marqué 5 Volts et 2 Ampères.

Résultats des mesures de consommation

Ce petit bloc allume cigare est de bonne facture. La tension de sortie de 5 V varie très peu en fonction du courant fourni.
Sous 12 V, la consommation à vide est de 26 mA soit 0.3 watt, c'est une perte très faible.
En charge nominale, (GPS allumé soit environ 4.7 ohms, 1064 mA sous 5 V), la consommation sur le 12 V est de 491 mA soit 6 watts.
Cela nous fait un rendement de conversion de (1064 * 5)/ (491 * 12) = 0.9

Ce rendement de 90% est excellent, nous pouvons qualifier ce régulateur à découpage comme étant parmi les meilleurs du marché.
Il travaille à la moitie de la puissance commerciale ce qui offre une bonne sécurité, il chauffera très peu.
Le fusible, accessible en dévissant le nez, est de 2 A, soit quatre fois la consommation nominale. Ne le remplacez jamais par un de calibre supérieur en cas de panne !

Pour résumer, la consommation du GPS allumé oscille autour des 5 watts.

Attention à ne pas utiliser un chargeur prévu pour des téléphones portables, celui du Motorola V220 se trouve à un Euro dans les bacs en vrac des supermarchés, il a une prise compatible mais ne peut fournir que 0.3 A, c'est le tiers des besoins du GPS. Il peut servir seulement pour récupérer le fil et la prise.
Caractéristiques du jack : diamètre 3.2 mm, interne 0.79 mm, longueur totale canon 10 mm. Le positif est au centre.
Pour mesurer le diamètre interne, il n'y a qu'une seule méthode. Il faut disposer d'une collection de petites mèches, de trombones d'épingles et trouver le bon axe qui coulisse en force puis mesurer.

GPS éteint et en charge

Le contrôle de charge est bien réalisé dans le MIO, une fois la batterie chargée, son courant tombe bien à zéro, il n'y a donc aucun risque de le laisser alimenté en permanence sans risque de détériorer plus rapidement la batterie interne. La consommation sur le 12 V est alors de 25 mA à cause des pertes à vide.
Un PDA sur "arrêt" n'est pas éteint mais en semi sommeil seulement. Pour une non utilisation de plus d'une semaine, il faut toujours se mettre en position "Reset" ce qui coupe la batterie, l'inconvénient n'étant que le fix sera plus long au démarrage suivant.

L’accumulateur se décharge rapidement en cas de non utilisation du matériel. Il faut penser à le remettre en charge périodiquement, au moins une nuit par mois, sous peine de perdre ses données.

Alimentation par la prise USB

La prise USB peut aussi alimenter le GPS, la norme limite le courant à 500 mA par prise. En pratique les PC portables ne peuvent fournit autant de courant.
Il peut être intéressant d'utiliser les bretelles doubles USB, comme pour les disques USB externes qui ont des consommations de l’ordre de l’ampère si la liaison USB décroche.
Un bloc secteur  5V 1A, avec les deux fils sur les broches externes de la prise pourra charger comme avec le jack d’origine.

Autonomie réelle

Elle se détermine quand les accumulateurs sont cyclés, ce qui veut dire qu'ils ont effectués une dizaine de décharges et sont alors en capacité optimale. Cette capacité va ensuite décroitre de moitié par année de faible utilisation. Sur un matériel neuf, cyclé, l'autonomie est de l'ordre d'une heure. mais pour une utilisation intensive quotidienne, après un mois seulement, l’autonomie ne sera plus que d’une dizaine de minutes.
La batterie est totalement détruite au bout de deux ou trois cent cycles de charges.

Mesures détaillées

Le tableau suivant montre les consommations sur la tension de batterie dans trois configurations (le rendement pour 12 V est entre parenthèses) :
sans GPS branché, ou GPS branché et éteint, accumulateur chargé (I = 0 A sur le 5V).
avec 15 ohms de charge (I = V/R = 5/15) soit 0.33 A sur le 5V, ce qui est environ le régime de fonctionnement GPS branché et éteint, accumulateur vide (courant décroissant en charge).
avec 4.7 ohms de charge (I = V/R = 5/4.7) soit = 1 A sur le 5V, ce qui est environ le régime de fonctionnement GPS branché et allumé.

Tension
batterie

Consommation
à vide

Consommation
(charge 15 ohms)
Consommation
(charge 4.7 ohms)
10 V 28 mA 196 mA 589 mA
11 V 27 mA 181 mA 535 mA
12 V 26 mA (0%) 167 mA (83%) 491 mA (90%)
13 V 26 mA 155 mA 454 mA
14 V 25 mA 144 mA 423 mA

 Haut de page

Remarques en vrac

Mémoire micro SDHC

Prise en main de Windows CE en patchant le fichier de lancement et installation de logiciels tiers sur la carte mémoire, traité dans le chapitre "Changer de software : Nav N Go IGO 8". Une bonne carte micro SDHC de 4 Go se trouve à moins de 10 €. Elle peut contenir plusieurs autres softwares et de multiples autres programmes.

Récupération après crash

Un point positif pour les bidouilleurs qui tentent d'améliorer ce software. En cas de crash suite à une fausse manipulation, la procédure de reformatage complet du disque statique du GPS, puis la régénération depuis son archive, qu'il est indispensable de faire dès que l'on branche le GPS pour la première fois, est le seul parachute pour repartir en conditions d'usine.

Aucun skin

A la différence de produits aboutis comme le Nav N Go qui possède de très nombreux skins (et un éditeur) pour changer du tout au tout la présentation des écrans à son goût, le Spirit (comme le Tomtom) n'offre aucun paramétrage. Il n'est même pas proposé de changer la taille des chiffres affichés… On ne peut changer que le jeu de couleurs des fonds de cartes.

Pas de mode anticipatif "tunnel"

Quand le signal GPS est perdu (parking, tunnel, rue étroite,) il n’existe que trois actions possibles :
Ne rien faire et bloquer la position du mobile au dernier signal connu. C’est la stratégie minimaliste mais sans risque de Spirit.
Mode anticipatif du pauvre : Continuer à afficher un déplacement estimé, sans rajouter le moindre hardware. Le système suppose alors que la vitesse est restée constante depuis la perte du signal.
Cela est assez efficace dans un long tunnel si aucun ralentissement ou bouchon ne survient, sinon l’indication devient farfelue. C’est un choix douteux de beaucoup de GPS.
Mode anticipatif de luxe : La solution royale, rajouter un accéléromètre trois axes. Le système peut alors afficher une position très fiable, y compris dans une rampe à spirale de parking ou dans un tunnel à circulation perturbée.
Le prix du gyrostat à rajouter grève trop fortement le prix de revient en production de plusieurs dollars, soit dix fois plus en prix de vente, ce qui est énorme. Sur le Tomtom 9x0 l'appellation est "Enhanced Positioning Technology".

Le choix minimaliste de Spirit n’est qu’un défaut mineur ne prêtant pas à conséquence, il est facile de se passer de l’affichage dynamique en cas de perte de signal.

Leds d'indication charge

Une led bicolore est placée judicieusement en face avant.
Orange, elle indique que l'appareil est en charge, verte que la charge est terminée. Ce n'est pas toujours aussi explicite sur d'autres matériels.

Question ouverte : CI installés ?

Comment savoir combien de CI (POI) sont installés pour savoir si l'on est proche du débordement ?
Cela permet de vérifier que si le nettoyage des inutiles a été efficace et si l'on peut encore rajouter des CI personnels. Les forums citent une limite de 12000 pour d'autres modèles, mais ce chiffre ne semble pas valable pour le V735TV, les documents n'en parlent pas.
Je n’ai pas encore réussi à empêcher le débordement en chargeant ma collection habituelle de collectes de CI.
Sur les autres marques, un grand nombre de points provoque un allongement du temps de boot et d’affichage, mais pas de plantage.

 

Suite de chapitre commune aux MIO C510, C710 et Moov Spirit V735 TV :

Les deux remarques suivantes sont valables pour toutes les marques et tous les modèles de GPS !

Limitation de vitesses erronées

Il y a trop d’erreurs et d'omissions sur la base de données des cartes TeleAtlas, l’indication des vitesses autorisées n’a pas une fiabilité suffisante. Il est impossible de changer les vitesses erronées.
Certaines routes, portions d'autoroutes ou rond points, en service depuis plusieurs années, ne sont pas (ou mal) répertoriées. Des trous dans la cartographie provoquent des messages aberrants, alors que la réception des satellites est parfaite. Ne prenez jamais les ordres du GPS au premier degré, ce n’est qu’une aide, les demi-tours sur autoroute, les demandes pour aller à droite alors que la direction est notoirement à gauche, les trajets proposés par des petits chemins impraticables alors que l’on est en mode rapide et que la nationale parallèle permet d’aller bien plus vite sont des artefacts présents sur tous les systèmes. La cartographie ne différencie pas les petits chemins à voie unique des routes praticables.
Ces défauts ne sont pas à imputer au software des GPS mais aux carences de la base TeleAtlas.

Radars farfelus

Les bases de radars préinstallées d’origine dans tous les GPS sont pleines d’erreurs, beaucoup de radars fixes n'existent pas ou sont oubliés et pour les mobiles, c'est encore bien pire. Il faut supprimer ces bases et en prendre de plus sérieuses maintenues à jour. Tout est longuement expliqué en détail dans les forums.

Bogues aux ronds points

Pour des raisons identiques de bases de données qui n’ont pas été mises à jour, des autoroutes, routes, ronds points, qui existent depuis des années, ne sont pas connues de Teleatlas.
Il est donc normal que parfois sur un gros rond point, vous ayez le message « continuez tout droit », alors qu’il aurait du indiquer « prendre la deuxième sortie », ou qu’il oublie de compter des sorties car il ne les connait pas. Ce n’est pas un problème à imputer au GPS !
Il faut regarder l’affichage à l’arrivée sur un rond point car les directions montrées sont justes, même s’il manque des voies ou ouvrages.

Il n’y a aucun moyen de corriger les erreurs de la base Teleatlas. Les demandes de corrections envoyées au site ne sont pas prises en compte les années suivantes contrairement à ce qui est indiqué.

 

 Haut de page

Cartographie

Ce GPS est livré de base avec la base Teleatlas Europe de l’Ouest limitée aux pays proches de la Fance.

Il contient d'autres cartes et guides qui sont déverrouliables par l'achat d'un code chez MIO.

Les cartes sont déverrouillées sur un type de GPS donné et ne se transportent pas simplement d'un matériel à l’autre, il faut le code individuel qui dépend du numéro de série du GPS.
Il ne peut pas exister de code pirate général, mais seulement des générateurs créant un code à partir du numéro de série individuel de l'appareil.
Attention aux virus… .
Les patches pirates, proposés dans les sites "gris", qui désactivent la vérification des clefs et ouvrent tout, sont évidement en contradiction avec le contrat de licence du produit.

carte

 

 Haut de page

Recherches sur les plantages et débordements de mémoire

Supprimer ses CI personnels

Les CI (POI) personnels installés sont convertis par Miomap et ajoutés à la base de données SQLite dans le  dans le fichier : \Navman\database\database.db
La taille de ce fichier augmente très vite,et amène des plantages, par exemple, en rajoutant le gros fichier "camping-cars aires européennes" :
Le fichier CSV fait 650 ko, à peine plus que l'original OV2. Il comprend environ 6000 points. Il augmente la taille du fichier de la base de 4.5 mo

Attention à une autre bogue génante ! Si l'on supprime une catégorie déjà installée, parfois la taille de la base ne diminue pas, mais si on le reinstalle, elle augmentera d'autant !

Autre bogue : Parfois la catégorie n'est pas prise et une croix rouge apparaît sous Miomap à la place de l'icône prévue. Il faut recommencer en écrasant.

Méthode désespérée : Effaçons le fichier database sur le MIO et rebootons. Le firmware a recrée un petit fichier vide database de 24576 octets, et en relançant Miomap, tous les CI ont bien disparu, il ne reste qu'a recommencer sans déborder.

 

La tentative désespérée : Tout reformater !

Quand le MIO est trop planté, il ne reste que la solution de tout reformater et d'installer son backup.

Après reformatage en FAT (16 pas de FAT 32), le bios recrée sur le disque un "device.sig" de 128 octets et un "device.xml" de 790 octets. La reconnaissance du port USB reste bien activée.
En lançant "Mio More", réinstaller le logiciel sur le MIO ne fonctionne du tout, il se connecte le site Navman et annonce qu'il n'y a pas de mise à jour !
La seule solution pour repartir est de recopier en vrac sur le MIO la sauvegarde que vous avez faite tant que cela marchait avant de commencer toute manipulation.
Cela a au moins le mérite de fonctionner comme au moment de la sauvegarde.

 

 Haut de page

 

Débridage et installations applicatifs

Débridage

Pour corriger tous ces problèmes rédhibitoires du Spirit, il n'y a qu'une solution, débrider le V735 comme décrit dans les liens, en lançant l'exécutable qui va bien (Cobia Zebulon).

Après cela, au reset le panneau Windows apparaît, avec une icône pour lancer le Spirit basique et un file manager pour lancer les applicatifs installés sur la Micro SD.
Les liens donnent les astuces pour créer des icônes de lancement directes sur le bureau, afin de lancer sur un click une quelconque application.

Vous pouvez apprécier l'affichage très fin grâce à la résolution de 800*480.

 

Bien évidement cela ne modifie en rien le programme Spirit qui peut toujours être lancé pour retrouver le fonctionnement normal.

CE

Le débridage Zebulon est très facile à installer et fonctionne bien, il permet d’exploiter IGO 8, mais s’avère trop limité car il n’implante pas Activex  et bloque donc le lancement des innombrables programmes PPC.
Le débridage Dalibor est évidement beaucoup plus ambitieux, mais ne tourne pas complètement avec notre résolution comme je l’ai indiqué plus loin.

Vu sur un forum italien : Il indique simplement de lancer « control.exe », usbclients, puis curieusement de sélectionner "******_class", puis change.
Le seul choix cohérent est « Serial_class », il indique le changement réussi, mais cela ne marche pas !
Avec XP, en 16 bits, on utilisait « Active sync », maintenant sous 7, il est remplacé par le « Gestionnaire de périphériques mobiles » (Windows Mobile Device Center).
Le MIO est toujours vu déconnecté, rien à faire !

 

Installations premiers applicatifs

Jeudi 15/10 : Installation de Ozi explorer Ce, sans aucun problème. Test de cartes bmp pour se promener dans les endroits sans routes connues…

Vendredi 16/10 : Installation et tests sur route de Igo 8.

Il me reste à installer tous les autres applicatifs (voir le chapitre suivant).

Déblocage tchèque VisualGPS de Dalibor Lanik

Dimanche 01/11 : J'ai testé cette remarquable version VisualGPS qui offre de multiples programmes.
J'ai encore pour le moment quelques soucis sur le V735 à cause de l'affichage initial 480x272, les applications n'exploitent pas le 800*480. Résolution des problèmes en cours.
Lisez bien la doc pour l'installation, tout est clairement expliqué, mais il faut suivre attentivement.

J’ai passé une dizaine d’heures sur ce remarquable débridage, mais sans arriver à une solution stable. L’installation se passe bien comme indiqué, mais les applications plantent régulièrement à cause du problème de la résolution d’écran.
J’ai réussi a faire fonctionner les 2/3 des applications, mais en sortie, cela se termine souvent par un reboot. Ce n’est absolument pas stable. Je n’ai pas réussi à le patcher suffisamment pour en tirer la quintessence, il manquerait encore quelques dizaines d’heures de travail pour aboutir. L’auteur a arrêté son développement et ne le portera pas sur une résolution supérieure, dommage…
Il a écrit très clairement : "It probably doesn't work on WinCE 6, and it definitely doesn't work on 800x480 resolution...".
C'est donc à nous de finir les quelques pourcent du superbe travail qu'il a réalisé pour un autre matériel.

 

 Haut de page

 

Changer de software

Faut-il vraiment changer de software ?

Il ne viendrait pas à l'idée d'acheter une voiture neuve puis immédiatement d'acheter un moteur d'une autre marque pour remplacer celui d'origine, mais pour un GPS, c'est différent…
Nous sommes devant une alternative délicate :

Soit garder le logiciel initial très bogué et s'en contenter. Il ne faut pas espérer que Spirit soit terminé un jour, ni que MIO propose mieux.

Soit basculer sur un logiciel éprouvé (Igo8 Europe 23 pays = 109 €), mais cela fait un surcoût non négligeable après l'achat à 300 € du GPS.

J'ai testé beaucoup de logiciels sur d'autres GPS, le Tomtom est à conseiller pour ceux qui ne bricolent pas, mais pour les esprits curieux, le IGO 8 est le meilleur des softwares totalement configurables.
Il existe d’autres acteurs sur le marché du GPS, mais ils ne sont pas aussi aboutis que les des deux auquel je fais référence. Il est très difficile pour un nouveau venu de faire son trou dans le monde des GPS. Le fait d'être un acteur majeur dans le domaine des GPS marine, comme Garmin, ne présuppose pas que d'être au même niveau en GPS routier malgré une très longue expérience… Il y a deux stratégies, soit pomper les meilleurs, comme Bill Gates l’a fait au début de Windows, soit vouloir faire original, mais c’est l’échec quasiment assuré.
Les leaders ont en effet énormément investi en temps, en hommes, en tests, bref en argent, pour arriver à un produit stable, le petit nouveau arrivant après la bataille ne peut en avoir les moyens et faire mieux.
Heureusement, il y aura toujours des blaireaux pour acheter n’importe quoi à n'importe quel prix et s’en contenter par incompétence et absence d’éléments de comparaison.
Un d’eux, qui possédait un des plus mauvais GPS du marché, m’a dit en être parfaitement satisfait car quand il rentrait (laborieusement) une adresse, et son GPS l’amenait à destination.

Nav N Go IGO 8 sur Moov Spirit

Voici Nav N Go IGO 8 sur le MIO Moov Spirit V735 TV . Il est superbe avec l'affichage VGA.

Enfin une navigation peu boguée avec toutes les possibilités de configurations, grâce aux copains brillants qui ont mis les mains dans le système pour proposer ces skins très variés et créatifs.
(Cette application de demande pas ActiveSync pour s'installer).

Les forums expliquent les manipulations à réaliser, en particulier pour déclarer la résolution 800*480.
Le GPS est vu sans problème en COM 2 , 38400 bd

Sous IGO 8, je n'ai pas réussi à activer le TMC malgré le paramétrage du sys.txt qu'il semble ignorer, en :
[tmc]
source="gns"
port=1
baud= 14400

igo8

Il ne propose dans le menu que 4800 / 9600 / 19200 / 38400 / 57600 et ne semble pas vouloir prendre le 14400 bauds (à confirmer !).

En prenant comme exemple l'icône d'origine, SmartST.lnk : 63#"\My Flash Disk\Program Files\Navman\SmartST_CE\SmartST_CE.exe"
Le chiffre de tête est la longueur exacte de la chaîne entre guillemets avec un offset. Il suffit de rajouter les icônes que vous voulez, par exemple :
iGO8.lnk : 30#"\Storage card\iGO8\iGO8.exe"
Fileman.lnk : 51#"\My Flash Disk\Program Files\Unlock\FileManCE.exe"
Player.lnk : 63#"\My Flash Disk\Program Files\MioMediaPlayer\MioMediaPlayer.exe"

IGO 8 n'a pas de menu TNT, la télévision se lance en installant une icône sur le bureau, dans : "My Flash Disk\Program Files\Unlock\Programs" (voir liens) pointant sur : "My Flash Disk\Program files\MioTV\MioTV-DVBT.exe", ou en relançant Spirit.
Lancement de la TNT. Cette ligne fonctionne : 51#"\My Flash Disk\Program Files\MioTV\MioTV-DVBT.exe"
Mais elle lance le menu en anglais et n’associe pas d’icône. Il faudra trouver mieux pour un lancement plus propre.

Remarquez la présence de la petite icône Windows en haut à gauche qui permet toujours de retrouver le bureau et de passer aux autres applications.

Igo livre son produit sur une micro SD. Il est déconseillé d'installer d'autres applications sur l'original pour éviter les fausses manipulations, il vaut mieux tout recopier sur une autre mémoire par sécurité. On gagnera de la place sur la copie en supprimant les langues, cartes et voix inutilisées, toujours récupérables sur l'original.

 

Cartographie BMP : Ozi explorer CE

Les logiciels qui exploitent les cartes bmp ne sont pas à vocation routière mais marine ou randonnée. Il faut préparer à l'avance la collection qui couvrira sa zone avec les échelles adaptées à l'activité.
Vous trouvez sur le site Ozi une version d'évaluation qui vous permet de tester totalement le produit. S'il convient, le prix de la licence est très raisonnable.
(Cette application de demande pas ActiveSync pour s'installer).

J’ai utilisé Ozi explorer CE sur mes anciens GPS car il permet d’exploiter des cartes scannées BMP en mer et pour les pays qui ne sont pas couverts par les cartographies routières classiques, comme ceux avec des minarets (Maroc, Turquie…). Pour le Maroc, il existe maintenant un début de cartographie très incomplet sur un matériel exotique.
Les cartes bmp ont le défaut de me pas se recentrer automatiquement, il faut changer de fond de carte en fonction de sa zone et préparer à l'avance les planches à différentes échelles des zones prévues.
Ces cartes sont évidement beaucoup moins agréables que les vectorielles, mais quand il n’y a pas d’autre choix, il faut s’en contenter. Ozi permet de les caler avec précision.
Avec un PC portable, la version complète d'Ozi Explorer sera préférée.
Il existe aussi beaucoup d'autres programmes comme Memory Map, j'en cite quelques autres dans ma page Cartographie carte

 

Problème avec ActiveSync sur Moov V735 TV

Sur ce GPS, MIO a désactivé les modules de Windows CE 6 qui n'étaient pas strictement indispensables pour l'application Spirit. Il n’existe pas de directorie Windows. Cela pose un gros problème car le noyau ActiveSync n'est pas installé dans le MIO et Windows ne reconnaît pas ce GPS sous ActiveSync.
Pour Windows Vista et 7, l'applicatif équivalent est " Microsoft Windows Mobile Device Center 6.1 for Windows Vista et 7 ".
Le résultat lors d'une tentative de synchronisation : "votre appareil n'a pas été détecté".

Il est fondamental de pouvoir activer ActiveSync (ou Mobile Device Center), car c'est le seul moyen pour installer la majorité des applications Windows CE.

Windows Commander CE (version freeware sur le site de Ghisler) sera la première application à installer quand ActivesSnc fonctionnera (douteux !).
ActiveSync permet aussi de faire les copies d'écran du GPS vers le PC.

Il restera ensuite à installer d’autres indispensables softwares complémentaires pour exploiter son matériel et les jeux pour amuser les petits.

 

Outils d’exploitation du GPS

De nombreux autres applicatifs Windows CE, comme le très bon VisualGPS, permettent d’exploiter le GPS et offrent de nombreuses fonctions :
Afficher un tableau de bord avec compas, speedomètre, loch, accéléromètre, …
Montrer et filtrer les trames NMEA.
Gérer un traceur pour des applications nautiques ou de randonnée (un fond de carte personnel est possible).
Sortir le flux NMEA par l’USB pour exploitation vers un PC externe, par exemple avec « MS AutoRoute Express », très pratique pour programmer les futurs trajets…

 

 Haut de page

 

GPS à très grand écran de 10 pouces : Utilisation d’un ultraportable

En ayant pris goût au grand écran de 7 pouces, l’idée vient de prendre encore la taille au dessus (c’est comme pour les voiliers…). Dans un gros véhicule, il y a de la place, et un ordinateur ultraportable de 10 pouces offre une image exceptionnelle et n'est pas très difficile à installer en bricolant un support astucieux. L’avancée du clavier n’est pas gênante.
Le choix est difficile dans la pléthore d’ultraportables autour de 300 €. Ils ont un excellent affichage, typiquement 1024 x 600 px, un cpu Intel atom N270, un disque dur de 160 Go, 1 Go de Ram, Wi-Fi, webcam, une bonne autonomie et un Windows XP stable parfaitement fonctionnel. Ce XP est plus complet que Windows CE. Il faut éviter Windows 7 qui n’apporte rien et est trop gourmand. Il reste à rajouter une souris GPS à embase magnétique à 30 €, et éventuellement un trackball pour faciliter la saisie en conduisant.
Cela constitue une base parfaite pour réaliser un GPS embarqué aux innombrables possibilités, plus puissant que les GPS du commerce.

Reste maintenant le problème des logiciels à utiliser, car le choix est assez réduit !

« Autoroute Express » ou « Route 66 » ne sont pas exploitables en navigation, ils n’ont pas de guidage, mais sont parfaits pour préparer un itinéraire.

Les cartographies classiques bmp, comme Ozi explorer (full pas le CE) tournent à la perfection, sans le moindre souci.

Mais pour les cartographies routières vectorielles à guidage, c’est plus compliqué, avec une une alternative :

Soit lancer un émulateur PPC et faire tourner les logiciels classiques PPC sur PC, ce n’est pas très satisfaisant. Vous trouverez dans les forums les liens vers l’émulateur Microsoft gratuit, un tout petit peu bancal.

Soit utiliser un vrai programme pour PC comme ci après :

IGO PC

Le cas particulier IGO PC : Vous trouverez facilement d’un coup de Google « IGO PC -PPC » (programme IGO pour PC en excluant les versions Pocket)
Mais ce n’est pas encore gagné, car NavNgo n’a jamais sorti de programme commercial IGO pour PC, il n’est pas possible d’acheter une version légale !
Les multiples versions qui traînent, proviennent d’une unique version de démonstration bridée de 2007 dont les restrictions de date ont été enlevées. Elles sont souvent dans d’autres langues, mais en bricolant, il est possible d’implanter la version française au bon format d'écran. Malheureusement cette version n’est pas fameuse, diverses fonctions de IGO 8.3xx n’existent pas, à l’usage elle est un peu bancale.

Mapfactor PC Navigator 8

Plus généralement, il existe heureusement des GPS routiers spécifiquement pour PC, mais leur prix peut être un frein pour les tester :
Mapfactor PC Navigator 8
Je suis au début des tests de Mapfactor PC Navigator 8. Il fonctionne parfaitement, mais je suis dérouté n’ayant pas l’habitude de ces menus bizarres. C’est la première fois que j’utilise l’option « camion » sur un GPS et effectivement il tient bien compte des limitations de taille et poids rentrées. L’affichage plein écran sur le portable en 1366 x 768 est superbe et la diction agréable. je l'ai testé pendant quelques heures. Je publierai un test complet ultérieurement sur une autre page.

Vous en trouverez d'autres logiciels dans les liens.

Il ne semble malheureusement pas exister  d’équivalent routier sous Linux.

 Haut de page

 

FAQ (frequently asqued questions)

Chapitre commun aux MIO C510, C710 et Moov Spirit V735 TV :

Je n’arrive pas à ... (rentrer les POI, mettre à jour les radars, configurer l’affichage, ...)

En gros je n’y comprends absolument rien et je ne sais rien faire avec cet appareil et je n’ai pas envie de lire le forum GPS Passion qui contient toutes les réponses.

Réponse : Il faut être réaliste, certains sont capables d’apponter sur un porte avion, d’autres n’arriveront jamais à monter sur un vélo, il faut savoir situer son niveau de compétence. Si cela vous dépasse trop, laissez tomber et passez à une autre activité, il n’y aucune honte à cela. On peut vivre sans GPS.

 

Récupérer le NMEA 183 par l'USB

Comment utiliser son MIO pour visualiser les trames GPS en NMEA 183 sur son PC et les exploiter pour d'autres programmes comme avec les autres GPS marine et les souris GPS, tout en continuant à naviguer avec le software basique ?
Avec un autre software de tableau de bord GPS (sans mode de navigation routière) la sortie NMEA 183 est routée via le port USB programmé en « master », pour sortir un flux de données vers un terminal, mais en mode routier le port est en mode « slave », comme un disque USB.
Il faut évidement désactiver le patch et rebooter avec le software basique pour que le GPS puisse être vu normalement par un PC, via Miomap et un explorateur de fichiers.

 Je ne l'ai pas encore trouvé le bon patch, si vous avez une solution, contactez moi.

 

 Haut de page

Conclusion

Piratage, curiosité ou survie ?

Il est difficile de fixer la frontière entre le piratage et les essais "par curiosité scientifique", visant à patcher le software pour accéder au noyau Windows et faire tourner d'autres applications sur la carte mémoire. Je me contenterai de donner les liens de ce qui est raisonnablement acceptable.
Il est écrit dans la licence Mitac : "Toute ingénierie inverse du logiciel est interdite." Cela pose toutefois une question fondamentale !
Doit-on respecter ce contrat à sens unique quand un constructeur ose vendre à prix élevé, un produit dont le logiciel est en phase brouillon, même pas en pré béta, bourré de bogues et de défauts majeurs ?

Il ne faut pas se faire d'illusions sur le premier patch correctif qui sera proposé un jour par MIO, il y a tant à faire que c'est mission impossible…

 

Abandon du MIO Spirit

Au vu des défauts cités, malgré la très bonne qualité du module TV et de l’affichage superbe, j’ai rapidement abandonné ce matériel après trois mois d’exploitation pour rebasculer une fois de plus sur un Tomtom.
Le Tomtom est plus lent, n’a pas un aussi bel affichage, n’a pas de module télé, a perdu les options intéressantes de la boussole de la version 7 en passant à la version 8, mais son soft est peu bogué, il montre les coordonnées GPS et a d’autres avantages qui m’ont fait basculer une nouvelle fois.

 Haut de page

 

Liens

Le site MIO : eu.mio.com/fr_be/moov-spirit-v735-tv Effectuer toutes les mises à jour !

Entrée du portail gpspassion : gpspassion.com/forums.. Il y a de nombreux fils de discutions à consulter pour pécher des informations éparses.

Nav N Go IGO 8 : Nav N Go.com/../igo_8 (Ce produit vaut bien son prix)
IGO 8 - Ses composants - Installation : mioskins.org... (le site Mioskins est plein de ressources)

Déblocage tchèqueVisualGPS Dalibor Lanik : projects.lanik.org
Simple unlock, menus icônes : gpspassion.com/forumsen

GPS sur PC portable

Forum : gpspassion.com/forum...
Liste de tous les produits PC : laptopgpsworld.com
Mapfactor PC Navigator 8 : mapfactor.cz/en/products/mapfactor-navigator-software
iGuidance 2009 by iNav Corp

GPS sur PC portable BMP (marine et randonnée)

Logociel GPS randonnée freeware : gpss.force9.co.uk/

Voir les merveilles sur Ipad...

Détails sur les ports USB et hubs

* Liens vérifiés le 03/02/12

© Christian Couderc 1999-2014     Toute reproduction interdite sans mon autorisation

Page vue   22687   fois       IP : 54.81.124.198

 Haut de page         Dernière retouche le 01 Septembre 2013 à 20 h           Retour page précédente

    Voilelec